Traitement de la colopathie fonctionnelle

Comment marche notre corps ? Quels médicaments utiliser ?

Modérateur: Modo_Team

Traitement de la colopathie fonctionnelle

Message par Zackoune » Ven 18 Août 2006, 18:02

Avant de définir le traitement,

Il est bon de faire quelques rappels quant à l'appareil digestif et au parcours des aliments...

On distingue grossièrement trois temps durant lesquels les aliments sont dégradés de façon mécanique :

Un temps bucco-pharyngien
À ce stade, se forme le bol alimentaire : coupés, déchiquetés, broyés par les dents, les aliments forment une pâte molle qui s'imprègne de salive et glisse vers le pharynx. Le bol alimentaire est alors chassé dans l'œsophage par la déglutition au cours de laquelle le voile du palais et l'épiglotte interviennent pour l'obturation des voies respiratoires.
Après la déglutition, ce bol alimentaire va glisser le long de l'œsophage grâce aux ondes de contraction musculaire. Ce processus est commun à tous les segments du tube digestif. On l'appelle le mouvement péristaltique.

Un temps gastrique et intestinal
Au cours de celui-ci les phénomènes dominants sont essentiellement chimiques. Mais des phénomènes mécaniques importants se déroulent, en particulier au niveau de l'estomac.
Les bols alimentaires vont peu à peu remplir l'estomac et ce remplissage incomplet (il reste toujours une poche d'air à sa partie supérieure) s'accomplit par distension de la triple paroi musculaire, le pylore restant toujours fermé. Le remplissage terminé, les aliments vont alors subir un brassage continuel, sous l'impulsion des mouvements péristaltiques, qui vont favoriser l'action du suc gastrique.
À la fin du temps gastrique, les aliments forment une bouillie, le chyme. Le pylore se relâche alors périodiquement et le chyme passe par petites quantités dans le duodénum.
Il y subit les actions continues des sucs pancréatique, intestinal et de la bile, lesquelles sont favorisées par des mouvements de brassage. En même temps, la progression de ce qui reste du bol alimentaire va être assurée par le péristaltisme intestinal.
Au niveau intestinal, l'absorption va se faire grâce à l'importance de la surface d'échange présentée par la muqueuse intestinale. À la fin du transit intestinal, les résidus non assimilés ainsi que tous les produits libérés par l'intestin (bile, sécrétions exocrines, cellules mortes de l'intestin) passent dans le gros intestin (côlon ascendant) dont l'entrée est munie d'une valvule empêchant le retour vers l'intestin grêle.

Un temps assuré par le gros intestin
C'est le temps ultime, au cours duquel les mouvements péristaltiques du côlon vont permettre la compression des déchets alimentaires et la formation des fèces. La réabsorption de l'eau va permettre leur dessication. Le gros intestin contient également une "flore bactérienne" dont le rôle digestif est important et dont les déchets contribuent également à la formation des excréments. La distension de l'ampoule rectale terminale va déclencher la sensation de besoin et le contrôle volontaire va permettre de différer plus ou moins la défécation ; ce contrôle résulte d'un apprentissage social chez le tout petit.

Dans la colopathie fonctionnelle de type diarrheique, ce parcours est perturbé par un ou plusieurs facteurs, pouvant aller de l'accélération du transit à une hypersensibilité en passant par des problèmes au niveau de la réabsorption de l'eau dans le colon, etc...
Ceci ayant pour conséquence de provoquer d'importes gênes, douleurs, météorismes (=gaz), diarrhée ou constipation.

La laxophobie est souvent, voire toujours associée, a ce type de colopathie. Il s'agit d'une peur d'avoir la diarrhée et de ne pas pouvoir controler les événements.

Il va donc falloir adapter le traitement en fonction de la personne et des symptomes associés.
Dernière édition par Zackoune le Mer 23 Août 2006, 7:42, édité 4 fois.
Avatar de l’utilisateur
Zackoune
Ancien
 
Message(s) : 383
Inscription : Ven 18 Août 2006, 14:38
Localisation : RP - Pantin
 

Message par Zackoune » Ven 18 Août 2006, 18:11

Il va de soit que tout changement mineur ou majeur de votre traitement nécessite un avis médical : généraliste, gastro-enterologue ou psychiatre.
Nous conseillons cependant une double prise en charge concernant le traitement de la colopathie fonctionnelle.
Une prise en charge symptomatique pour venir a bout des problemes organiques, mais aussi une prise en charge psychologique afin de lutter efficacement contre la laxophobie.

La liste des traitements suivante n'est la qu'a titre informatif :

TRAITEMENT SYMPTOMATIQUE

PANSEMENTS GASTRIQUES : forum/viewtopic.php?t=14

ANALGESIQUES : forum/viewtopic.php?t=15

ANTI-DIARRHEIQUES : forum/viewtopic.php?t=16

TRAITEMENT PSYCHOLOGIQUE

ANTIDEPRESSEURS : forum/viewtopic.php?t=22

ANXIOLYTIQUES : forum/viewtopic.php?t=20

PRISES EN CHARGE PSYCHOLOGIQUES : forum/viewtopic.php?t=23
Dernière édition par Zackoune le Sam 19 Août 2006, 0:00, édité 7 fois.
Avatar de l’utilisateur
Zackoune
Ancien
 
Message(s) : 383
Inscription : Ven 18 Août 2006, 14:38
Localisation : RP - Pantin
 
 

Retour vers Médicaments classiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)