Page 1 sur 2

Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 18 Jan 2012, 16:13
par episto06
Bonjour,

Je m'interroge en parcourant les fiches des différents membres, mais aussi par rapport à ma propre expérience, sur la question du rituel du vidage.

Le vidage en soit est une manifestation du stress, de l'angoisse à l'idée de devoir toute la journée travailler ou étudier.

Le rituel rassure car on sait qu'une fois parti, on est ' tranquille' pour la journée. Ce dont je ne suis pas si certain: dans le cadre de la laxophobie, cela n'empêche pas les spasmes et les douleurs dans les situations de stress.

De plus, chose qui me parait la plus délicate: la question du temps de sommeil perdu :non: Sur la semaine, j'ai calculé que par rapport à mes amis/ collègues, je perdais 3h de sommeil ( ils mettent 1h au maximum pour se préparer, moi 1h30 minimum).
Et encore, c'est un calcul de base ( mon heure de réveil officielle) car je suis tout le temps réveillé avant mon réveil ( il n'a sonné que deux fois en 10 ans :lol: ). J'ai le ventre tellement conditionné que le simple fait de boire mon café déclenche le passage aux WC :attente: mais je me dis que peut-être je perdrais moins de temps...

Voici les questions que je me pose:

-comment vivez-vous le rituel du lever? Avez- l'impression de perdre du temps, d'être plus fatigué que les autres? Ou au contraire cela vous rassure-t-il?

- Et si on grillait le rituel? Au début cela serait difficile car il faut vaincre la phobie...mais sur le long terme, quelqu'un a-t-il déjà essayé de se lever à l'heure normale? Quels bénéfices?


Ce serait bien si ceux qui vivent ces situations ou bien qui s'en sont sortis témoignent, partagent leurs trucs, leur ressenti...

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 18 Jan 2012, 18:31
par sinead
Personnellement je me lève tôt sans réveil :D .
Si je travaille, je me lève 2h avant de commencer le taf, et cela n'a rien à voir avec mon ventre, simplement j'aime prendre mon temps, préparer mon petit dej, manger mon petit dej, ne pas avoir à me précipiter sous la douche. Je n'aime pas franchement me brusquer le matin :lol: . Généralement je vais aux toilettes le matin après manger, et si je n'ai pas envie, je n'y vais pas tout simplement ;) . Je serai un peu plus stressée que d'habitude mais au pire je sais que c'est pour le lendemain, y'a forcément un moment où ça va sortir :D .
Je me rends compte que malgré le fait que je contrôle beaucoup de choses à cause de la phobie, je n'ai pas mis en place de "rituel" à proprement parler. Certains sur ce forum se lèvent 2h plus tôt qu'un horaire habituel le matin, 2h uniquement passées aux toilettes :ouch: , je sais que de mon côté je ne ferai jamais ça.

Et non, le fait d'être passé aux toilettes le matin ne veut absolument pas dire qu'on est tranquille pour la journée. Effectivement ça rassure, mais il m'est arrivé d'être malade alors que j'étais passée aux toilettes le matin. Seulement voilà, si une situation trop stressante pointe le bout de son nez, il est possible que je sois quand même malade :( !

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 18 Jan 2012, 18:45
par Sweet
Les selles pour une personne "normale" sont déclenchées le matin (les mouvements du gros intestin sont les plus importants au réveil) et après un repas (l'ensemble du système digestif se remet en marche, c'est le reflexe gastro-colique). Donc c'est une chose qui se peut se gérer en prenant un petit déjeuner, un café, un verre d'eau... et en rééduquant le transit en se forçant à aller aux toilettes à heures fixes.

Avant j'avais l'habitude de me lever 5min avant de partir, ne pas toujours aller aux toilettes ou prendre un petit déjeuner avant de partir... résultat constipations, fausses diarrhées, laxophobie.

Une fois colopathie installée j'ai mis en place un rituel, comme dit précédemment au début ce temps pouvait être long et atteignait régulièrement les 30 minutes (+marge +temps petit dej +douche +...), mais jour après jour mon transit s'est régulé pour arriver à moins de 5 minutes (constant) ce qui m'a permis de retarder l'heure du réveil, mais je garde toujours une petite marge de sécurité que j'utilise pour réviser rapidement quelque chose, m'avancer dans le boulot, voir les messages sur laxophobie.fr... :whistle:

Je ne conseille donc pas de brusquer les choses mais de refixer l'heure du réveil au fur et à mesure que vous aurez le contrôle de la vidange du matin.

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 18 Jan 2012, 19:02
par episto06
Je ne conseille donc pas de brusquer les choses mais de refixer l'heure du réveil au fur et à mesure que vous aurez le contrôle de la vidange du matin.


Je suis d'accord. S'imposer un tel changement radical aurait l'effet inverse désiré: une aggravation de la phobie. D'autant plus pour ceux qui prennent les transports en commun :)

La mise en place d'un rythme presque chronométré ( ou à un horaire précis) semble être quelque chose qui marche très bien. J'ai adopté ce rythme à ma manière et je remarque que je gagne du temps pour faire autre chose ( toujours un truc à ranger, à plier, bref les joies de la vie en couple :D )

Sinéad: Généralement je vais aux toilettes le matin après manger, et si je n'ai pas envie, je n'y vais pas tout simplement


Idem, j'ai découvert que me forcer empirait les choses...si rien ne se passe, pourquoi cela se déclencherait-il 20mn plus tard de manière impérieuse...Il y aura toujours le temps d'y aller en arrivant au travail :)

De mon côté, j'ai aussi mis un pratique plusieurs choses:

-un petit déjeuner léger mais équilibré: café léger, pain beurré et fruit...rien de plus
- moment de détente en prenant le petit-déjeuner pour ne pas avoir mal à l'estomac: j'écoute les infos, je lis la presse quelques minutes
- un truc lu il y a longtemps sur le site ( il faudrait que je retrouve où): ne pas céder à l'envie d'aller aux toilettes au pas de la porte. Cela déclenche à nouveau la motricité intestinale et cela aggrave la situation. Alors qu'il suffit de respirer et stimuler le nerf sympathique (c'est comme ça que l'on dit? :??: ) pour calmer le bidou.

Mais comme Sineàd, je n'ai pas besoin de réveil donc c'est inconsciemment que je me réveille avant (et ceux même le dimanche)....

c'est bien on avance grâce à vous :)

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 18 Jan 2012, 23:47
par VanHalen
Moi en général c'est après la douche, donc environ 30mn après le réveil, mais parfois l'envie forte arrive pendant la douche :sweet: et là je me presse pour finir. Sauf que je ne pars pas avec le sentiment d'être tranquille pour la journée, juste la sensation de tenir la durée du trajet (très courte) vers le boulot. Et il arrive que je dois y retourner juste avant l'heure du repas.
Sauf que maintenant avec ma gélule d'immodium quotidienne ça va vraiment mieux. J'ai mon envie après 30 mn le matin un jour sur deux (parfois le soir) là je suis vraiment tranquille pour la journée. Et même lors des sorties impromptues, je continue à me forcer à y aller avant, sauf que j'arrive plus à rien faire sortir :wc:
J'espère un jour arriver à renoncer à ce p*** de 'rituel' avant chaque sortie... :pfff:

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Jeu 19 Jan 2012, 9:25
par episto06
Je suis dans le même cas que toi Van Halen. Je prévois lors de sortie mais le ventre est tellement conditionné. Par contre, pendant longtemps j'ai utilisé les Immodiums et les pansements gastriques ( Smecta, Bedelix) et je ne vois pas la différence. Cela n'empêche pas les spasmes...

Ce qui est aussi embêtant, comme moi par exemple, c'est que tous les jours mon rythme est différent, je ne me lève jamais à la même heure toute la semaine donc pas facile d'avoir ce rythme.

Donc j'essaie toujours de me lever vers la même heure ( sauf le dimanche quand je suis bien crevé) :siffle:

Ce rituel est-il spécifique aux laxophobes ou les coeliaques et Crohn sont-ils concernés?

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Jeu 19 Jan 2012, 11:29
par sinead
episto06 a écrit :Ce qui est aussi embêtant, comme moi par exemple, c'est que tous les jours mon rythme est différent, je ne me lève jamais à la même heure toute la semaine donc pas facile d'avoir ce rythme.


Quand on parle de rythme, il n'est pas question d'horaire dans ce cas :) . Il est bien évident que si tu as l'habitude d'aller aux toilettes à 7h le matin, tu ne vas pas mettre ton réveil exprès à 7h le dimanche pour aller faire ta crotte et te rendormir jusqu'à midi :lol: !
Les mouvements de l'intestin se déclenchent le plus souvent après manger, parfois aussi dès le réveil, c'est propre à chacun.
A partir du moment où immuablement tu passes aux toilettes après manger, après la douche ou juste avant de partir au taf, on peut dire que tu as trouvé ton rythme, tant que c'est régulier. L'heure à laquelle ça se déclenche n'a aucune importance.

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Jeu 19 Jan 2012, 18:38
par Lila
Je suis comme Sinead, je n'ai jamais eu de rituel de ce type. J'ai un rythme régulier (particulièrement quand je travaille, ça se modifie un peu en vacances par exemple), je vais quasi toujours aux toilettes après mon petit-déj avant de partir au travail. En même temps, ça ne me gêne pas si je n'y suis pas allée avant de partir, puisque je vais au travail en vélo (15 min !), et je peux y aller au travail. Ca me gênait plus quand je devais prendre le métro (+ de stress), sans être une nécessité non plus.

Si je dois prendre les transports en commun, je préfère avoir été aux toilettes avant dans la journée (pas forcément juste avant), mais bon si c'est pas le cas, je ne me force pas non plus (sauf si je me sens constipée, ce qui arrive parfois).

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Jeu 19 Jan 2012, 19:28
par episto06
Merci les filles,

c'est vrai que de mon côté j'ai ce souci de transport: je sais que pendant 40mn le matin, je ne pourrai pas descendre du bus donc ça me pose parfois souci. Si le réflexe colique n'a pas lieu, j'ai tendance à stresser même si j'arrive à me raisonner ( enfin maintenant).

La chance, double, c'est que je suis scrupuleux avec mon régime donc je sais que je ne mangerai rien la veille qui provoquera une envie impérieuse et de deux, le fait de prendre le lysanxia le matin joue, même avec l'effet placebo, je me dis que je ne risque pas d'angoisser.

Seul ombre au tableau, comme en ce moment: virus et microbes. Le moindre rhume détraque la machine :euhh:

Au moins au boulot, ça me fait une excuse pour sortir :D Même si comme tout phobique, l'accident ne se produit jamais, je suis toujours dans l'anticipation jamais dans la réparation des dégâts :euhh:

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Lun 23 Jan 2012, 20:27
par coco59
Bonjour,
Moi je pense que c'est de pire en pire au fur et à mesure que le temps passe, mais que dans la journée je suis presque de plus en plus tranquille.
Résultat: Je me léve 3H15 avant de partir donc je finis de prendre mon petit déjeuner 3 h avant de partir.

Donc Oui je suis plus fatiguée que les autres...

Et le dimanche aussi, parce que je me dis que c'est mieux pour être "vidée" le lendemain à peu prés aux mêmes heures.
Explication: Je me dis que si je me vide le dimanche à 8h, le lundi à 8 h j'ai plus de chance d'être vidée...

Et j'en ai marre qu'on me dise que c'est psychologique, il y a un truc pas normal dans mon corps!!!

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Lun 23 Jan 2012, 22:16
par Sweet
Est-ce que tu as des diarrhées déclenchées par le stress?

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mar 24 Jan 2012, 16:32
par coco59
Oui quand je suis tres stressee, mais en temps normal je ne me sens pas stressee mais j'ai des diarhees entre 3 et 5 fois le matin avant de partir, soit pendant 2H30/3h.

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Lun 27 Fév 2012, 23:31
par stephanie06
THE Rituel...
Alors moi oui j ai adopté un rituel dont maintenant j ai beaucoup de mal a me passer!
Si je pars au boulot et que je n ai pas fait ma "vidange" du matin, bah c le stress! Avec vraies ou fausses envies de diarrhées.
Et j ai toujours tréééés envie au moment ou il faut pas genre quand je commence avec mon client/te (j suis coiffeuse) et là c horrible parce que je ne peux pas quitter mon client pour aller faire caca!c la honte! Bien que cela m est deja arrivé :sweet: ..quel grand moment de solitude!!! Surtout qu on sent la diarrhée arrivé ,moi ca me commence par des alternances de chaleur ds le corps puis de froid, le ventre tout bizard puis d un coup des gargoullis qui descendent a tte allure le colon! Et là tu te dis "Putain c la merde! comment je v faire?panique a bord" et je cherche d un coup ds ma tete des excuses pour se justifier aupres des autres (gastro, je v me moucher etc...) pour aller aux toilettes en urgence.Pff c terrible.
Bref! Tout ca pour vous dire mon rituel vidage: Donc touts les matins et meme soirs parfois et bien je prends une poire de lavement que je remplis d eau tiede ou un peu chaude et j insere pour mettre l eau ds mon rectum.Ce qui me fait faire une bonne vidange avant de partir et je pars l esprit tranquille! et le corps plus leger!
Ca evite qq Allers/Retours toilettes sur le lieu de travail!

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mar 28 Fév 2012, 21:35
par M.Wolf
Hello,
Pour ma part je n'ai pas de rituel à proprement parler le matin, mais ce ne fut pas toujours le cas.
Actuellement, que j'aille aux toilettes ou non, cela ne me dérange pas trop. Je dis bien "pas trop".
Il s'avère que je me plais dans mon taf ; je pense que ça y fait beaucoup. Bien évidemment, si je devais aller autre part, je ne partirai pas avant d'être passé aux toilettes, même si je sais que je devrai y retourner une à deux fois (voir plus quand pas de chance) tôt ou tard dans la journée.
Ceci confirme bien entendu mes soupçons, qui n'en sont plus, sur la composante psy de nos symptômes. ;)

Re: Le rituel ou la 'nécessité' du vidage ?

Message Publié : Mer 29 Fév 2012, 7:04
par episto06
Oui le stress est la composante même du ' rituel'. Simple effet miroir: pensez quand vous vous levez le matin un jour de repos, vous ne pensez pas à votre ventre si vous n'avez rien d'autre à faire que de rester la journée à paresser :)

Ensuite cela dépend de la nature des troubles: purement phobiques ( là le rituel est obligatoire voir vital pour certains) ou physiologique ( inflammations, allergies alimentaires). Sachant que le physiologique peut déboucher sur une nécessité de rituel ' au cas où' une crise se déclencherait ;)

Une autre chose qui est importante ( et aussi importante que le travail), c'est le trajet :) Si le trajet est court ou peu anxiogène ( train avec toilettes, voiture personnelle) le risque de déclencher un rituel est plus faible. Pour les phobiques, il y aura moins de ' danger' que quelqu'un qui comme moi supporte presque 1h de bus départemental le matin :) ( et pudiquement, je ne parle pas de rituel mais de ' précautions') :)

Sachez néanmoins que le rituel peut être diminué ou oublié par deux facteurs:

- l'automatisme: votre bidou est réglé comme du papier à musique. Vous allez aux toilettes à heures fixes :)
- le désamorçage de la phase de stress: souvent le moment du départ ( 5mn avant) où le ventre se met à glouglouter. Un bon moyen, c'est de se dire ' ce n'est qu'un spasme, rien de fâcheux n'arrivera'....ce qui est (très) souvent le cas :pouce:

C'est dans cette dernière phase que les techniques de relaxation doivent être mises en place :sleep: