Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Relations amoureuses et familiales, sexualité, grossesse...

Modérateur: Modo_Team

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par angellique » Ven 06 Fév 2009, 12:29

non on passait ensemble des we, des vacances vu qu'on était très éloignés géographiquement ;)
il a vite su que j'avais des soucis de ventre et a meme déjà du m'amener aux urgences, il est également venu quand j'ai passé ma coloscopie, il avait pris des jours pour ça donc a eu droit à la super potion et la vidange :wc:
c'est vrai qu'en fait je lui en ai déjà fait voir avec mes pb de ventre :lol:
Image
Avatar de l’utilisateur
angellique
Ancien
 
Message(s) : 7618
Inscription : Dim 18 Fév 2007, 22:24
Localisation : 95
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par mikeiy » Jeu 04 Sep 2014, 10:25

Bonjour,

Moi sa fait 2ans que je vie en couple, et il fait tout pour me comprendre mais parfois je sent qu'il en as un peut marre, surtout quand on doit aller quelques part et qu'au dernier moment et bien je vais plusieurs fois au toilettes.

Mais dans l'ensemble, il essais de me soutenir au maximum, il essais de me pousser à sortir tout seul (courses, ballade,etc...) il me soutiens en me disant que là ou on vas il y as des toilettes et que je suis pas le seul dans ce cas là.

Même pour sortir les chiens c'est devenu complexe parfois, donc je me dit heureusement j'ai pas d'enfants car j'aimerai pas lui faire subir ça.
Avatar de l’utilisateur
mikeiy
Nouveau membre
 
Message(s) : 2
Inscription : Mer 03 Sep 2014, 13:46
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par episto06 » Jeu 04 Sep 2014, 18:41

Salut et bienvenue,

Je suis dans ton cas également ( en couple sans enfants mais avec chiens :lol: ). Je pense que le fait d'avoir des enfants aurait pu être un moteur. A un moment, tu es face à des responsabilités qui te mobilisent, t'obligent à te dépasser.

J'ai vécu la même chose quand mon compagnon était en convalescence après de graves soucis de santé: obligé d'alterner entre le travail, la maison et l'endroit où il était en convalescence ( plus de 200km par jour, journées de 15h)....

Tu ne réfléchis plus.Tu agis. Ton ami doit comprendre et connaitre tes soucis. Mais il ne doit pas te plaindre ( il peut compatir). S'il est assez exaspéré, il finira par te pousser à réagir... Soit tu te braques et tu t'enfonces encore davantage, soit tu tiens à lui et tu te défonces....

C'est difficile mais on y arrive ( lire la rubrique des ' témoignages les plus encourageants') :)
Live and let die
Avatar de l’utilisateur
episto06
Modérateur
 
Message(s) : 4063
Inscription : Jeu 29 Avr 2010, 13:37
Localisation : Nice
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par Magdag » Mar 23 Sep 2014, 20:34

Pour ma part ça fait 7 ans que je suis avec ma chérie, j'ai jamais hésité à lui faire part de mes troubles (bon en même temps les diarrhée etc...sont récentes, avant je me posais pas la question de savoir si j'étais malade, je pensais juste que c'était mon métabolisme qui était très lent :siffle: ), ne serait ce par exemple que dimanche dernier, j'avais la diarrhée j'ai pas hésité à lui dire, elle a fait un peu la gueule car ça signifiait journée à la baraque mais bon, elle m'en tient pas plus rigueur que ça...pour l'instant en tout cas :D

Je pense que c'est surtout ça le truc, ne pas hésiter à en parler et ce même dés le début car même si c'est gênant ça permet de se sentir libérer et de ne pas se mettre un poids supplémentaire sur les épaules.
J'espère que ça s'arrangera avec des traitements etc...parce que bon socialement c'est pas terrible, j'ai envie de rien en fait c'est ça qui est chiant, peut être que c'est ça qu'on appel dépression ?
Avatar de l’utilisateur
Magdag
Habitué
 
Message(s) : 63
Inscription : Dim 15 Juin 2014, 2:17
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par Miel » Mer 24 Sep 2014, 18:19

Parce que bon socialement c'est pas terrible, j'ai envie de rien en fait c'est ça qui est chiant, peut être que c'est ça qu'on appel dépression ?


Il faut savoir faire la différence entre déprime passagère et dépression, qui peuvent certes avoir des similitudes, mais qui n'ont pas le même degré de gravité.
Ayant connu la dépression, je peux dire que cela va au-delà d'un manque d'envie...
"Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière."
Avatar de l’utilisateur
Miel
Membre exceptionnelle
 
Message(s) : 1739
Inscription : Mer 01 Fév 2012, 18:01
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par Magdag » Mer 24 Sep 2014, 19:35

Ouai je vois ce que tu veux dire, non j'en suis pas encore là et j'espère ne pas y arriver...L’hypocondrie conduit à un genre de déprime donc, et c'est difficile de prendre le contrôle sur toutes ces pensées négatives.

En tout cas j'espère ne pas t'avoir froissé, c'était pas le but ;)
Avatar de l’utilisateur
Magdag
Habitué
 
Message(s) : 63
Inscription : Dim 15 Juin 2014, 2:17
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par Miel » Mer 24 Sep 2014, 22:23

Me froisser ? Oula non, loin de là ! ;)
Je disais simplement que cela m'était arrivé aussi de me poser la question et que hélas, il s'agissait bien d'une dépression avec des symptômes bien précis.
"Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière."
Avatar de l’utilisateur
Miel
Membre exceptionnelle
 
Message(s) : 1739
Inscription : Mer 01 Fév 2012, 18:01
 

Re: Colopathie fonctionnelle et vie de couple ?

Message par Elsa » Mer 11 Mars 2015, 1:06

Oui, en effet, une dépression est vraiment à différencier d'une déprime passagère. J'en ait fait deux, donc je peux vous en parler ...
On se sent en général extrêmement fatigué(e), sans plus aucune envie, avec des problèmes d'insomnie, d’appétit, souvent des idées suicidaires, une dévalorisation constante, une concentration impossible sur quoi que ce soit (je n'arrivais même plus à lire un article d'un magasine féminin), une anxiété quasi permanente. et on n'arrive pas à se sortir seul(e) de cet état ... Evidemment, ce sont des symptômes généraux, chacun a sa propre symptomatologie.
Une déprime passagère, ça n'a rien à voir. Les symptômes sont beaucoup moins gênants et puis, c'est temporaire (comme son nom l'indique) et en général on peut s'en sortir tout seul.

Pour revenir au sujet de la colo et de la vie de couple : moi, j'ai un chéri super, que j'ai rencontré bien avant le début de ma colo (nous avons fêté nos dix-sept ans de vie commune récemment :love: ). mais comme j'ai un passé psy un peu chargé, il en a vu des vertes et des pas mûres avec moi :lol:
Il est le père de mes deux enfants et j'ai en lui une confiance absolue. Il m'aide énormément dans le quotidien, m'accompagne partout où il peut et surtout comprend parfaitement mes problèmes. Lui aussi, il a des problèmes de bidou car il a une RCH (recto-colite hémorragique pour les novices). mais bizarrement, depuis le décès de ses parents, sa RCH s'est comme éteinte ... tant mieux car cela fait un problème de moins à gérer !
Mes deux enfants sont au courant de mes problèmes car je leur dit souvent : "je peux pas y aller car il n'y a pas de toilettes" mais ils comprennent ça très bien et ils ne sont pas focalisés dessus. La meilleure preuve, c'est qu'ils n'ont aucun problème de bidou. :bravo:
Gràce à ma TCC : cela va bcp mieux. Colo disparue et laxo nettement améliorée :bravo:
Courage, on va s'en sortir ! :)
Avatar de l’utilisateur
Elsa
Habitué
 
Message(s) : 47
Inscription : Dim 08 Mars 2015, 18:20
Localisation : Région parisienne - colo de type D - laxo +
 
 
Précédent

Retour vers Vie de couple

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité