Colopathie et arrêt maladie

Vie étudiante, réunions et déplacements...

Modérateur: Modo_Team

Colopathie et arrêt maladie

Message par Pilipili » Mar 02 Sep 2014, 16:18

Le sujet a peut-être déjà été abordé ailleurs et dans ce cas je m'excuse pour ce post, mais voilà, j'aimerai savoir si de votre côté, votre médecin vous donne un arrêt de travail quand votre colopathie vous épuise.
Je m'explique.
Quand je suis en crise et que je me vide, là mon médecin ne rechigne pas trop à me donner un arrêt de deux jours.
Mais quand j'ai "juste" (et je mets biens des "..." au mot juste) de fortes douleurs douleurs abdominales, une tension très basse due à la fatigue accumulée ces derniers mois à cause de plusieurs crises sévères, des mots de tête et des tremblements, là je dois vraiment insister pour avoir un arrêt, et en maximum il est de 2 jours. Or, je suis complétement épuisée, et malheureusement deux jours ne changent pas grand chose. Du coup je suis obligée de retourner travailler dans de mauvaises conditions.
J'ai la chance (et j'en ai bien conscience) d'avoir un chef très compréhensif et qui insiste pour que je prenne soin de moi avant tout. Lui même ne comprends pas de me voir revenir dans cet état et m'a même déjà renvoyé chez moi avant la fin de la journée à cause de ma mine cadavérique. Mais sans arrêt maladie, je ne peux pas ne pas aller travailler. Je ne sais plus quoi faire. J'apprécie mon médecin qui elle a pris mes douleurs au sérieux, et je vois une gastroentérologue la semaine prochaine pour continuer à avancer, mais je ne me sens pas du tout comprise ou soutenue concernant mon incapacité actuelle à travailler. Et du coup j'ai parfois la sensation qu'on ne reconnait pas la colopathie comme une vraie maladie, voire même que c'est moi qui suis trop sensible.
Ma psy me pousse quant à elle à m'écouter plus et à ne pas aller travailler quand je ne m'en sens pas capable pour ne pas me créer de souvenir d'une journée traumatisante passée au travail, mais si ma généraliste ne suis pas je n'ai pas d'autre choix qui aller. Après on va me dire que je suis anxieuse, mais ça ne peut pas en être autrement quand on se retrouve dans cette situation.

Dois-je demander à ma psy d'écrire à mon médecin ? :??:
Dois-je voir le médecin du travail ?
La gastro-entérologue peut-elle me mettre en arrêt elle ?

Bref, j'aimerai savoir comment cela se passe pour vous de ce côté là.
J'en suis à espérer que mon contrat ne sera pas renouvelé en 2015 pour ne plus avoir à subir ça :(
Avatar de l’utilisateur
Pilipili
Habitué
 
Message(s) : 48
Inscription : Jeu 26 Juin 2014, 17:24
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par VanHalen » Mer 03 Sep 2014, 2:10

Déjà que les médecins mettent ça sur le compte du stress, je les vois pas donner un arrêt maladie pour ça.
Et la médecine du travail c'est une vaste blague. La mienne m'a préconisé de pas manger de sandwich à la cantine.
Oui.. d'accord.. merci ! Comme le mec dans la pub de la banque CIC ! :pt1cable:
Right Here, Right Now !
Avatar de l’utilisateur
VanHalen
Co-administrateur
 
Message(s) : 1941
Inscription : Sam 24 Mai 2008, 12:54
Localisation : Laxo - Léger Agoraphobe
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Totoro » Mer 03 Sep 2014, 8:04

Oh mon Dieu ne me dis pas que tu mangeais des sandwichs à la cantine ! :ouch: C'est très probablement la raison de ta colopathie/laxophobie depuis ces 10 dernières années !!!

(Non mais franchement y'en a certains qui sont pas finis)
Avatar de l’utilisateur
Totoro
Habitué
 
Message(s) : 41
Inscription : Mer 09 Oct 2013, 10:18
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Pilipili » Mer 03 Sep 2014, 8:35

Je ne suis donc pas la seule qui se heurte à un mur...
Quand c'est la dépression qui prends le dessus, là par contre mon médecin est assez à l'écoute...Il faut donc vraiment attendre que notre colopathie nous pourrisse tellement la vie qu'on en déprime et fonde en larmes chez le médecin pour avoir le droit de se soigner dans de bonnes conditions ? :heink:

Parfois j'envisage de démissionner, mais financièrement je n'aurai droit à rien et j'ai déjà des problèmes d'argent importants car étant contractuelle, j'ai trois jours de carences en cas d'arrêt. En juin et juillet, ça m'est arrivé plusieurs fois, et là je suis de nouveau en arrêt pour deux jours (uniquement parce que ma tension est très basse einh, pour mes douleurs abdominales ça on s'en fiche) alors que j'ai repris il n'y a même pas une semaine.
Donc démission inenvisageable.
Et même si j'espère ne pas être renouvelée en janvier pour pouvoir prendre le temps d'accepter et de gérer tout ça au mieux, si on me le propose je ne peux pas me permettre de refuser.

Heureusement que mes collègues sont adorables et qu'au moins le midi à défaut de réussir à manger avec eux (je n'arrive plus à manger en présence de qui que ce soit), je ris avec eux. Sans ça et la compréhension bienveillante de mon chef de service je serai encore plus mal.

Comme de manière générale j'envisage une reconversion professionnelle (non pas par plaisir mais par manque de poste dans mon domaine), je me demande si je ne devrais pas cibler des métiers où l'on peut travailler de chez soit, ou seul dans un bureau mais sans contact avec le public. Je trouve cela pourtant très enrichissant, mais c'est peu compatible avec ma santé.

Cela fait du bien de pouvoir échanger ici :)
Avatar de l’utilisateur
Pilipili
Habitué
 
Message(s) : 48
Inscription : Jeu 26 Juin 2014, 17:24
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par VanHalen » Mer 03 Sep 2014, 11:09

Personnellement je travaille de chez moi, mais je me réserve une journée pour aller travailler au bureau et faire un coucou aux gens pour garder le contact. C'est confortable c'est certain, mais il ne faut pas non plus que cela te pousse à te reclure chez toi. En même temps, les réunions à 9h du matin c'était un calvaire pour moi.. :ange:
Right Here, Right Now !
Avatar de l’utilisateur
VanHalen
Co-administrateur
 
Message(s) : 1941
Inscription : Sam 24 Mai 2008, 12:54
Localisation : Laxo - Léger Agoraphobe
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Pilipili » Mer 03 Sep 2014, 12:47

Un mi-temps thérapeutique serait déjà plus facilement "tenable", mais déjà qu'en retour après cancer ou autre maladie grave il est très difficile à obtenir, je pense que si je fais une demande // colopathie, à part les faire rire...
Avatar de l’utilisateur
Pilipili
Habitué
 
Message(s) : 48
Inscription : Jeu 26 Juin 2014, 17:24
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Magdag » Mar 23 Sep 2014, 21:15

VanHalen a écrit :Personnellement je travaille de chez moi, mais je me réserve une journée pour aller travailler au bureau et faire un coucou aux gens pour garder le contact. C'est confortable c'est certain, mais il ne faut pas non plus que cela te pousse à te reclure chez toi. En même temps, les réunions à 9h du matin c'était un calvaire pour moi.. :ange:


Pareil que toi, je boss de la maison mais moi je peux pas aller dans la boîte de toute façon, séparé par 600 bornes ! J'ai pas hésité à parler de tout ça avec mes collègues et même mon patron qui est vachement compréhensif quand même (sur les sorties médecin etc, il m'a toujours permis d'y aller sans problèmes et il m'a même rassurer sur les crises d'angoisses se nommant le roi de l'angoisse :pt1cable: ). Perso j'avoue ne pas être honteux de ça, c'est pas de notre faute au final on ne fait que subir...

C'est une vraie chance et je sais que si je perdais mon job, je ne retrouverai jamais ça, mais c'est un réel confort avec cette maladie...Après c'est vrai que s'y confronter serait peut être pas plus mal mais bon...
Avatar de l’utilisateur
Magdag
Habitué
 
Message(s) : 63
Inscription : Dim 15 Juin 2014, 2:17
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Miel » Mer 24 Sep 2014, 18:26

j'ai fait le choix de bosser à domicile, surtout pour la colopathie, mais aussi car je ne supportais plus les ambiances de bureau et d'avoir un patron sur le dos.

Le risque est, comme le souligne VH, de se retrouver reclus chez soi et de ne pas avoir de réel contact social. C'est un peu mon cas et j'avoue qu'il est difficile de se sortir de là. :pfff:

Mais pour rien au monde je ne changerai de job car c'est vraiment exceptionnel et agréable de travailler à son compte et directement de chez soi. :)
"Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. Soyez à vous-mêmes votre propre lumière."
Avatar de l’utilisateur
Miel
Membre d'or
 
Message(s) : 1740
Inscription : Mer 01 Fév 2012, 18:01
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Magdag » Mer 24 Sep 2014, 19:48

Complètement d'accord sur le coté social du truc, même si j'ai des contact tous les jours avec mes collègues via skype c'est différent mais bon je sais pas si je me sentirai aussi bien dans un contexte "bureau"

Cette maladie malheureusement pour le coté social, c'est compliqué...sauf quand t'as des amis vraiment compréhensifs et qui sont prêt à accepter tout ça, j'hésite jamais à en parler, et soit on accepte soit on accepte pas mais au moins je sais à quoi m'en tenir (ouai je suis un peu radical comme garçon :D )

Et moi non plus, tant que j'aurai l'occasion d'y bosser et même si c'est pas une paye de ministre, je lâcherai pas ce boulot !
Avatar de l’utilisateur
Magdag
Habitué
 
Message(s) : 63
Inscription : Dim 15 Juin 2014, 2:17
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par Cathpas » Lun 05 Déc 2016, 21:22

Bonsoir je vis exactement la même chose que vous a part que j ai un patron qui ne veux rien savoir et m a proposé une rupture conventionnelle de contrat !!!!! J ai refuse je ne peux pas rester sans travail
Avatar de l’utilisateur
Cathpas
Nouveau membre
 
Message(s) : 1
Inscription : Lun 05 Déc 2016, 15:14
 

Re: Colopathie et arrêt maladie

Message par bouh95 » Mer 07 Déc 2016, 16:09

Bonjour Cathpas !

Pour mieux vous connaître et répondre à vos questions, nous vous demandons de remplir votre fiche perso ici

A bientôt ! :sol:
L'amour rend aveugle. L'amour doit rendre aveugle ! Il a sa propre lumière. Éblouissante. Daniel Pennac.
Avatar de l’utilisateur
bouh95
Modératrice
 
Message(s) : 435
Inscription : Sam 24 Avr 2010, 14:33
 
 

Retour vers Scolarité & Vie professionnelle

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)