CPAM: gros coup de gueule

Coloscopie, échographie, prise de sang, coproculture...

Modérateur: Modo_Team

CPAM: gros coup de gueule

Message par Praline » Jeu 30 Juil 2009, 12:36

Salut les amis,

Je viens pousser un gros coup de gueule ici, ou un coup de désespoir, au choix.

Suite à mon arrêt maladie de 1 semaine prolongé 1 semaine, j'ai été contrôlé ce matin par un medecin de la CPAM.

Après lui avoir expliquer ce qu'était la laxophobie, que j'étais guichetière, que j'allais aux toilettes toutes les 10 minutes la matin, que j'étais sous AD et anxio depuis 10 jours, suivie par un psy depuis un an, que j'avais contacté le medecin de travail qui avait confirmé la nécessité d'un arrêt de 2 semaines, que j'avais contacté l'assistante sociale de ma boite, que dès son retour, j'allais essayé avec elle et ma hiérarchie de trouver une solution, peut-être me changer de poste, que j'avais 24 ans, qu'il était hors de question que je ne puisse pas travailler pendant x temps à cause de ça mais que c'était pas facile; ce cher monsieur m'a expliqué sans me regarder que de toute façon, les arrêts maladie pour ce motif, à partir du 3 août (date de ma reprise) ne serait plus payés par la CPAM, en effet ce n'est pas à la société de prendre en charge les problèmes qui ne soient pas grave.

Je lui ai donc expliqué que je ne pouvais pas travailler comme ça, que j'avais trouvé une communauté de gens comme moi sur Internet, que certains n'allaient plus à l'école, que d'autres ne pouvaient plus travailler.

Il m'a donc rétorqué que je devais voir avec mon médecin pour qu'elle trouve une solution...

Donc voilou. J'avais pas d'inquiétude quant à ma reprise du travail mardi parce que je savais que j'avais une porte de sortie si jamais ça n'allais pas. A présent, je suis en larme, ma porte de sortie vient de se fermer, et les symptomes qui avaient disparu ou presque depuis 10 jours réaparaissent.... YOU-PI

Je me dis que ce genre de comportement peut pousser à des actes extrèmes. Qu'est ce qu'on fait quand on peut plus travailler, qu'on ne peut pas être payé par la CPAM, qu'on peut pas toucher le RMI, que son compagnon est au chômage???? On en finit...

Ce medecin m'a dit que si je devais être à nouveau en arrêt et que mon medecin contestait sa décision, on ferait une expertise médical. Mais y'a t'il d'autres recours pour réparer le préjudice qu'il a causé?

Je me sens humiliée d'avoir expliqué à cet homme ma laxophobie et qu'il m'ait répondu que ce n'était pas grave. Je me sens presque comme harcelée moralement....
Avatar de l’utilisateur
Praline
Nouveau membre
 
Message(s) : 23
Inscription : Lun 27 Juil 2009, 8:00
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Jeff » Jeu 30 Juil 2009, 13:01

Praline a écrit :Ce medecin m'a dit que si je devais être à nouveau en arrêt et que mon medecin contestait sa décision, on ferait une expertise médical.


C'est là que tu te dis qu'une section "aide juridique" pourrait être la bienvenue dans des associations comme Médiagora. Cela étant, la colopathie n'est pas reconnue par la Sécu pour toucher l'AAH. :decu:
Image
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Ancien
 
Message(s) : 6449
Inscription : Mer 17 Jan 2007, 13:04
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par sinead » Jeu 30 Juil 2009, 17:22

Pfff, c'est vraiment minable, quand on pense que ce mec est médecin :cry: !!!
Bonjour la compréhension!!
Et ton médecin traitant ne peut pas t'appuyer? Si tu vois un psy, il pourrait sûrement lui expliquer à quel point la phobie est invalidante.
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Praline » Jeu 30 Juil 2009, 17:38

Ben disons que mardi je retourne au boulot. C'est sur que si je recommence une crise de panique comme celle qui m'a valu mon arrêt, je vais pas rester à l'agence à pleurer comme une madeleine. Ca ne voudrait rien dire. Donc j'irai chez le médecin et là, je pense qu'avec mon psy et le medecin du travail, ils demanderont une expertise.

Ma mère est persuadée que le nombre d'arrêt pour problèmes psy augmentant, ils sont plus ou moins obligés de foutre la pression pour qu'on retourne bosser mais c'est quand même scandaleux la manière dont ils le font. Elle dit que ce mec est pas le roi des médecins et que si mon medeci traitant + le medecin du travail + mon psy confirment, il ne pourra pas avoir gain de cause.

C'est vrai que c'est logique mais d'un autre coté, parfois les organismes sont tellement pourris que je doute quand même.

Et vous si vous êtes en arrêt, ça se passe comment? Je veux dire avec la CPAM???
Avatar de l’utilisateur
Praline
Nouveau membre
 
Message(s) : 23
Inscription : Lun 27 Juil 2009, 8:00
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par sinead » Jeu 30 Juil 2009, 18:03

Ne t'inquiète pas, son avis aura sûrement moins de valeur que celui de médecins qui te suivent depuis longtemps ;) .

Praline a écrit :Et vous si vous êtes en arrêt, ça se passe comment? Je veux dire avec la CPAM???


Qu'est-ce que tu veux dire par là?
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Praline » Jeu 30 Juil 2009, 18:06

Ben je veux dire, pour ceux d'entre vous qui sont en arrêt de travail à cause de la laxo, comment ça se passe de votre coté? Vous avez été controlé par la CPAM? Le medecin en a dit quoi? etc
Avatar de l’utilisateur
Praline
Nouveau membre
 
Message(s) : 23
Inscription : Lun 27 Juil 2009, 8:00
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Neko » Jeu 30 Juil 2009, 18:11

Moi j'avais été arrêtée plusieurs fois, la dernière a duré 4 mois, et je n'ai pas été contrôlée. Pourtant je m'y attendais car cela aurait bien été du genre de mon patron de demander un contrôle...
Si j'ai été déçue, pour ma part, c'est par la médecine du travail...
Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois. Barjavel
Tu dois contrôler tes émotions si tu ne veux pas que tes émotions te contrôlent. Star Trek XI - Sarek
Avatar de l’utilisateur
Neko
Ancien
 
Message(s) : 4095
Inscription : Jeu 31 Août 2006, 8:19
Localisation : Ain
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Praline » Ven 31 Juil 2009, 8:02

Et bien chez moi, à Metz, ils contrôlent tous les arrêts pour problèmes psy et ce dès la 1ère semaine... Mon ami aussi a été contrôlé alor qu'il faisait une dépression et la nana lui avait dit qu'il y avait des choses plus graves etc.. Ou alors, notre medecin met des arrêts en veux tu en voilà et ils vérifient juste ses patients....

Quels problèmes tu as eu avec la medecine du travail?
Avatar de l’utilisateur
Praline
Nouveau membre
 
Message(s) : 23
Inscription : Lun 27 Juil 2009, 8:00
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par sinead » Ven 31 Juil 2009, 12:08

J'ai parfois été en arrêt à cause de la laxo, mais jamais plus d'une semaine, et je n'ai jamais été contrôlée.
Quant à la nana qui dit qu'il y a plus grave qu'une dépression, oui effectivement on trouve toujours plus grave, mais franchement, un arrêt de travail pour dépression est justifié!
C'est vraiment des robots ces "médecins" de la CPAM :fou: .
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Neko » Ven 31 Juil 2009, 15:14

Praline a écrit :Quels problèmes tu as eu avec la medecine du travail?

C'était il y a presque deux ans donc je ne me souviens plus en détails.
Disons que la médecine du travail est sensée apporter une aide et un soutien aux salariés. Dans mon cas, faire reconnaître que ma dépression était due à mes conditions de travail et me mettre en incapacité ou en arrêt longue durée, je ne sais plus, un truc du genre.
Je n'ai obtenu qu'une perte de temps et incompréhension de la part du médecin qui a sous-estimé mon état.
Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois. Barjavel
Tu dois contrôler tes émotions si tu ne veux pas que tes émotions te contrôlent. Star Trek XI - Sarek
Avatar de l’utilisateur
Neko
Ancien
 
Message(s) : 4095
Inscription : Jeu 31 Août 2006, 8:19
Localisation : Ain
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par moufette » Ven 07 Août 2009, 15:10

Les medecins de la CPAM ne sont pas des medecins....lol ce sont des employes qui verifient que l argent utilise par la secu est bien utilise...economies oblige....hein....pour ma part, quand j etais guichetiere comme toi, c etait vraiment terrible...,alors j ai change de boulot...

je n ai jamais pris d arret de maladie a cause de ma laxo...quand quelque chose ne va pas, je change...regarde toi meme...tu ne travailles pas, ca va...rien que l idee de retourner au travail t es malade....euh...t es mazo?
change cherie...qu est ce qui est le plus important pour toi? le fric ou ton bien etre et les bonus?j ai une copine qui a bosse dans la banque aussi, elle a pete un plomb...le monde de la banque pour les gens sensibles comme nous c est dur je pense.
Et puis perso, que tu restes en arret de maladie plus longtemps ou non, ca n aurait pas change grand chose...Admets le...

enfin bon, si je peux me permettre vous avez bien du bol en France avec la secu qu on a(enfin que vous avez)....moi j espere ne jamais tomber malade...
Avatar de l’utilisateur
moufette
Membre de bronze
 
Message(s) : 427
Inscription : Sam 18 Nov 2006, 2:15
Localisation : tokyo
 

Re: CPAM: gros coup de gueule

Message par Wonderbridget » Ven 07 Août 2009, 23:38

Dans mon ancienne société, c'était contrôle obligatoire pour les arrêts maladie de plus de 48h. Mais ce n'était pas des médecins de la Sécu mais des médecins privés payés par mon ancienne société pour valider ou invalider l'arrêt de travail. :siffle:

Je me suis faite arrêtée une fois 3 jours pour une violente crise de migraine qui m'a valu un malaise en pleine rue et d'être emmenée par les pompiers aux urgences. :sweet: Le médecin qui est venu me contrôler le lendemain a bien vu ma tension à 8.5 et dans quel état j'étais donc a validé l'arrêt. Je n'ai pas eu de soucis pour ma part. Mais ça dépendait sur qui tu tombais aussi, c'était un peu la loterie ... Un collègue est tombé sur un médecin borné qui remettait en doute son zona car il était sur une partie du corps qu'il considérait comme non possible pour le développement de ces plaques ... :pfff:

Je sais que ce n'est pas le même organisme de contrôle que dans ton cas mais le but est le même, c'est d'éviter de payer les indemnités journalières pour ceux qu'ils considèrent (à tort ou à raison selon le médecin sur qui tu tombes) comme des faux arrêts de travail.

Au final, peu d'arrêts ont été invalidés dans ma société sur le nombre de contrôles effectués donc ils ont arrêté ce procédé au bout de quelques mois, y perdant plus de sous qu'autre chose. :jap:

Donc à mon avis, le risque dans ton cas est le même, c'est que la Sécu n'indemnise plus tes jours de maladie quand tu seras arrêtée ... :(
Image L'amour pour épée, l'humour comme bouclier
Avatar de l’utilisateur
Wonderbridget
Ancien
 
Message(s) : 3149
Inscription : Jeu 22 Nov 2007, 14:38
Localisation : 91 (Maladie cœliaque / Spondylarthrite ankylosante)
 
 

Retour vers Examens médicaux

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité