Automutilation et laxophobie

Discussions relatives aux processus psychologiques liés à la maladie.
Comment sortir d'une attaque de panique ? Comment se préparer à une épreuve ? Quelle attitude adopter ?

Modérateur: Modo_Team

Re: automutilation et laxophobie

Message par Lila » Mer 08 Avr 2009, 13:33

Allez Marion, il faut que tu lui en parles aujourd'hui, je suis sûre que tu peux y arriver ! Tu n'as pas à avoir peur de la réaction de ton psy, il est là pour ça et pour t'aider. Encore une fois, il ne te jugera pas.

On est derrière toi ! :hug:
Avatar de l’utilisateur
Lila
Membre d'argent
 
Message(s) : 929
Inscription : Mer 09 Jan 2008, 19:46
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Jeff » Mer 08 Avr 2009, 14:29

C'est normal que tu aies peur, que tu te fasses plein de scénarios horribles dans ta tête, mais il y a fort à parier que leur réaction ne sera pas ce que tu imagines. Au début, c'est sûr, ça va leur faire bizarre, mais ce n'est pas ça qui est important. Le point essentiel pour tout le monde dans cette affaire, c'est que tu souffres, et qu'il faut arrêter cette souffrance, les réactions des uns et des autres, c'est secondaire, et comme ils t'aiment, ils sauront passer outre cet éventuel premier choc pour t'aider.

Courage Marion, tu peux le faire, laisse-toi aller, fais ce saut, tu te sentiras beaucoup mieux après. :hug:
Image
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Ancien
 
Message(s) : 6449
Inscription : Mer 17 Jan 2007, 13:04
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par mlle-bulle » Mer 08 Avr 2009, 19:08

Je le faisais au tout début , jusqu'au jour au je me suis rendus conte que ma douleures psychologique me faisait bien plus souffrire que mes blessures .
Pour les mêmes raisons que vous je me mutilais avec un rasoir sur les avant bras près du coude ( pour éviter que quelqu'un s'en apperçoivent " et j'essayais de me faire le plus mal possible pour oubliés mes maux de ventre ou bien même la douleure que je pouvais ressentire psychologiquement , les brûlures de cigarettes aussi mais ca passent moins inapercuent aujourd'hui car ca m'a laissé de vilaines cicatrices !
Ca n'a duré que quelques mois , aujourd'hui mes bras sont niquels mis à part les cicatrices pas très jolis!!!


Je vous souhaite beaucoup de courage pour ceux/ celles qui en sont arrivées là !
Et oui comme dis tout le monde , en parler est une solution :ange: ;)
ON EN ViiiENDRA ToUS A BoUT !!!!
Avatar de l’utilisateur
mlle-bulle
Habitué
 
Message(s) : 120
Inscription : Jeu 06 Mars 2008, 16:17
Localisation : Lyon
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Marion » Mer 08 Avr 2009, 19:25

Alors voilà le psy est au courant, il a deviné tout seul, je n'ai rien eu a dire!
C'est bizarre car j'avais tellement de choses à dire aujourd'hui parce que je me sentais très mal, qu'au final je n'ai rien dit du tout durant cette séance :mmm: !
Je vous explique comment ça c'est passé, j'arrive à l'institut dans la salle d'attente (qu'est se que j'avais mal au bras, c'était horrible, j'étais tellement angoissé avant de partir, que bon voilà bref, je ne pouvais m'empêcher de le tenir...) Il arrive, je rentre dans son bureau, on parle un peu de mes angoisses mais je ne répondais que par oui et par non, ou alors en faisait signe avec ma tête, il voyait bien que quelque chose n'allait pas(surtout que normalement je parles pas mal, je développe se que je ressent). Il a commencé à me demandé s'il y avait eu une dispute avec mes parents, si je mettais fais agresser, si quelqu'un m'avais fait du mal et puis a cette question j'ai répondu avec la tête un signe qui voulait dire oui et non, il me dit c'est toi qui t'ai fait mal? et là je me suis mise à trembler, et pleurer (première fois que je pleure chez un psy :s) Il me dit à ton bras(car je ne faisais que de le tenir, j'avais tellement mal :( :( :( ) je lui dit oui, et là il a voulu que je lui montres, mais je ne voulais pas, j'étais si honteuse, j'étais si mal c'était horrible, il a voulu appeler une infirmière, je lui est dit que je ne voulais pas, il m'a donc un peu forcé à regardé. Il ne voulait pas que je reparte sans qu'il est pu voir (se que je comprends très bien au fond) Il était pas bien après :s, il m'a demandé depuis quand ça a commencé, pourquoi...
Il m'a dit qu'après les vacances il m'hospitaliserai, mais je ne veux paaaaaaaaaaaaaaaaas :cry: :cry: :cry: :cry: , il m'a dit qu'il prendra rendez-vous avec mes parents! Et il m'a dit qu'il m'obligerai à être hospitalisé!!!!!! :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:

JE ME SENS SI MAL, JE NE PEUX EN PARLER A PERSONNE :cry: :cry: :cry: :cry: que dois je faire????????????????? :cry: :( :cry: :( :( :cry: :( :cry: :( :cry: :( :cry:
Il y a des jours ou rien ne va,
Ou le monde est impossible à affronter,
On reste alors enfermer chez soi,
En attendant avec impatience demain,
Et quand demain est là,
On remarque alors que rien n'a changé...
Avatar de l’utilisateur
Marion
Membre de bronze
 
Message(s) : 277
Inscription : Ven 07 Sep 2007, 19:20
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Lila » Mer 08 Avr 2009, 23:49

Coucou Marion.

D'abord bravo, ton psy est maintenant au courant, et quoi que t'en dises, c'est vraiment bien.

Je suis étonnée que ton psy parle de prendre RDV avec tes parents, mais c'est probablement parce qu'il a vu que tu ne te sens vraiment pas bien...

Pour quelles raisons es-tu contre une hospitalisation ?
Ces derniers temps, tu dis toi-même que ça ne va vraiment pas... Tu demandes ce qu'il faut que tu fasses... C'est qu'il est temps de trouver une solution qui te permette de te sentir mieux. Peut-être que l'hospitalisation est une solution ? Peut-être qu'il est important que tes parents soient au courant de ton mal-être ? Tu as peur de quoi ?

Une chose est sûre, tu avances petit à petit, il est nécessaire que des personnes autour de toi (ton psy ici, en l'occurence), soient au courant de ce qu'il se passe.
Avatar de l’utilisateur
Lila
Membre d'argent
 
Message(s) : 929
Inscription : Mer 09 Jan 2008, 19:46
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par loulou » Jeu 09 Avr 2009, 5:52

c'est bien marion, tu as fait de ton mieux et tu en as parlé, c'est le principal.
maintenant, laisse toi guider, laisse les prendre soin de toi.
c'est difficile mais je crois que tu as besoin qu'on t'aide :console: courage :hug:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Jeff » Jeu 09 Avr 2009, 8:41

Tu as fait ce qu'il fallait faire Marion, c'est très bien. Comme dit loulou, maintenant c'est aux professionnels d'agir.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Ancien
 
Message(s) : 6449
Inscription : Mer 17 Jan 2007, 13:04
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Neko » Jeu 09 Avr 2009, 10:24

Ce psy a l'air bien.
Il a tout de suite deviné ce qui n'allait pas, t'a posé les bonnes questions.
Fais-lui confiance.

Tu as tous nos encouragements pour la suite, nous sommes derrière toi. :hug:
Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois. Barjavel
Tu dois contrôler tes émotions si tu ne veux pas que tes émotions te contrôlent. Star Trek XI - Sarek
Avatar de l’utilisateur
Neko
Ancien
 
Message(s) : 4095
Inscription : Jeu 31 Août 2006, 8:19
Localisation : Ain
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Marion » Jeu 09 Avr 2009, 10:34

Merci beaucoup pour votre soutien!
L'hospitalisation me fais peur, toujours pour les même choses, le regards de ma famille et mes amis!!!
Je suis totalement perdu :(
(Je suis complètement à l'ouest il m'a donnée un médoc en plus que le zoloft, c'est le tercian, je crois, je suis dans les vapes)
Il y a des jours ou rien ne va,
Ou le monde est impossible à affronter,
On reste alors enfermer chez soi,
En attendant avec impatience demain,
Et quand demain est là,
On remarque alors que rien n'a changé...
Avatar de l’utilisateur
Marion
Membre de bronze
 
Message(s) : 277
Inscription : Ven 07 Sep 2007, 19:20
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Neko » Jeu 09 Avr 2009, 10:38

C'est normal, ces médocs ont tendance à assommer. :hug:

Essaie de voir avec ton psy si l'hospitalisation pourrait être évitée ou du moins reportée, vu que tu prends un anti-dépresseur.
Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois. Barjavel
Tu dois contrôler tes émotions si tu ne veux pas que tes émotions te contrôlent. Star Trek XI - Sarek
Avatar de l’utilisateur
Neko
Ancien
 
Message(s) : 4095
Inscription : Jeu 31 Août 2006, 8:19
Localisation : Ain
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Marion » Jeu 09 Avr 2009, 15:05

Je prends l'antidépresseur depuis le mois de janvier! (pour l'instant cela n'a aucun effet comme tout les autres, la prochaine fois il augmentera les doses; je passerai de 2 à 3 ou 4)
Je suis complètement endormi avec le Tercian, je lutte pour laisser les yeux ouvert :baille:

Si vous savez comment je suis mal, samedi je suis invité à dormir chez une amie, j'ai pas envie d'y aller, je veux pas qu'on me vois comme ça! :( :( :( :( :(
Je voulais vous demander avez vous des astuces pour quand je serai en Espagne pour que mes parents ne le remarque pas, à part garder des vêtement à manches longues?????
Il y a des jours ou rien ne va,
Ou le monde est impossible à affronter,
On reste alors enfermer chez soi,
En attendant avec impatience demain,
Et quand demain est là,
On remarque alors que rien n'a changé...
Avatar de l’utilisateur
Marion
Membre de bronze
 
Message(s) : 277
Inscription : Ven 07 Sep 2007, 19:20
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par sinead » Jeu 09 Avr 2009, 17:50

Qu'est-ce qui te fait si peur dans le regard de tes parents?

L'automutilation est souvent un signal d'alerte qu'on lance à l'entourage. Tu dis ne pas vouloir qu'ils le remarquent, mais c'est peut-être la seule façon que tu as trouvée de leur exprimer ta souffrance, à défaut de pouvoir leur dire face à face.

Et comment ça se passe avec ta mère? Elle s'intéresse un peu à l'avancée de ta thérapie?

Cet été les marques se verront moins, c'est déjà ça, mais vouloir les cacher à tout prix, je sais pas :( . Les cicatrices sont là pour la vie Marion, il va falloir les assumer à un moment ou à un autre.
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par loulou » Jeu 09 Avr 2009, 18:28

:console: :console: :console:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Marion » Jeu 09 Avr 2009, 18:33

sinead a écrit :Et comment ça se passe avec ta mère? Elle s'intéresse un peu à l'avancée de ta thérapie?

Arf ma mère, quand le psy lui a dit que ça serai bien pour moi d'aller dans un lycée spécialisé l'année prochaine, avec comme particularité soins-études, elle disait que c'était trop pour moi, que j'avais pas besoin d'avoir des soins à temps pleins que cela été très exagéré...Elle est pas du tout ouverte à se sujet!!! :(
Il y a des jours ou rien ne va,
Ou le monde est impossible à affronter,
On reste alors enfermer chez soi,
En attendant avec impatience demain,
Et quand demain est là,
On remarque alors que rien n'a changé...
Avatar de l’utilisateur
Marion
Membre de bronze
 
Message(s) : 277
Inscription : Ven 07 Sep 2007, 19:20
 

Re: automutilation et laxophobie

Message par Lila » Jeu 09 Avr 2009, 18:46

Le problème c'est de pouvoir avancer. Ta mère se voile la face en se disant que ça va passer tout seul, que c'est rien. En même temps, toi tu ne veux pas lui montrer que tu vas mal. Du coup ça stagne, et tu te sens encore + mal.

Je comprends que ce soit difficile pour toi de dire les choses, vu les réactions de ta mère. Mais ce n'est pas à elle de parler à ta place ^^
Avatar de l’utilisateur
Lila
Membre d'argent
 
Message(s) : 929
Inscription : Mer 09 Jan 2008, 19:46
 
 
PrécédentSuivant

Retour vers Thérapies psychologiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité