Automutilation et laxophobie

Discussions relatives aux processus psychologiques liés à la maladie.
Comment sortir d'une attaque de panique ? Comment se préparer à une épreuve ? Quelle attitude adopter ?

Modérateur: Modo_Team

Automutilation et laxophobie

Message par audrey » Jeu 21 Juin 2007, 21:22

Bonjour à tous ( et toutes)
ce sujet concerne statistiquement plus les filles que les garçons...
Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont recours à des pratiques d'automutilation dans le cadre de certaines crises d'angoisse liées à la laxophobie.
je souffre moi même de ce type de troubles, et même si les crises se font de plus en plus rare grace à la thérapie, au traitement et aux échanges que j'ai ici, il m'arrive parfois de pratiquer en cas de crise des incisions au niveau du ventre..
suis je un cas isolé ?? y'a t il d'autres personnes qui vivent ce type de situation???
Merci de me faire part de vos commentaires..
bisous
audrey
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 

Message par TSD » Jeu 21 Juin 2007, 21:26

tu t'automutiles comment? avec quoi?
Moi me suis faite pas mal tatouer, souvent quand ca n'allait pas....et je m'arrache la peau sur mes lèvres jusqu'au sang tous les jours voir plusieurs fois par jour...je sais pas si on peut considérer ca comme une petite automutilation mais du coup mes lèvres sont toujours toutes moches, comme ci elles etaient gercées en permanences....
Il nous faut retrouver une éthique du vivant, au bénéfice de l'Homme comme de l'Animal et de la Nature. Et ne tolérer, nulle part, la barbarie." (MEI)

http://ananiss-town.miniville.fr/
Avatar de l’utilisateur
TSD
Membre en retrait
 
Message(s) : 397
Inscription : Mar 19 Juin 2007, 19:49
Localisation : Lille, Colo type D
 

Message par Neko » Ven 22 Juin 2007, 7:40

Je sais pas si ça peut être considéré comme de l'automutilation, mais ça peut y être assimilé : il m'arrive de me donner des coups de poing dans le ventre, et de manière générale, dans la zone qui me fait souffrir.
Vivre les malheurs d'avance, c'est les subir deux fois. Barjavel
Tu dois contrôler tes émotions si tu ne veux pas que tes émotions te contrôlent. Star Trek XI - Sarek
Avatar de l’utilisateur
Neko
Ancien
 
Message(s) : 4095
Inscription : Jeu 31 Août 2006, 8:19
Localisation : Ain
 

Message par audrey » Ven 22 Juin 2007, 8:55

merci les filles pour vos messages, je me sens moins cinglée !!!
j'ai un tel sentiment de honte, de gachis, d'echec, quand je fais ça.

pour tes lèvres, je sais pas si c'est de l'automutilation, ça ressemble un peu à ce qu'on fait quand on est nerveux et qu'on se ronge les ongles... le problème c'est que tu peux pas mettre le vernis qui a mauvais gout pour arrêter !!!

Au début quand j'étais petite, quand ça allait vraiment pas, je me tapais la tête contre les murs, mais c'était pas trop discret, alors un jour j'ai chopé un rasoir, dans la salle de bain , je voulais avoir mal pour me calmer, je voulais me punir, j'étais en colère après moi, après plein de trucs que je comprenais pas...
Je sais pas NEKo, si c'est comme toi, comme un besoin de se défouler, de taper la ou ça fait mal, d'exprimmer son ras le bol en tapant;
toi tu mets des coups de poing dans cette saloperie de bide, moi c'est des coupures...
Quand j'ai commencé, j'avais la haine, et les larmes ne suffisaient pas à évacuer mon chagrin.....
Je recherchais une forme d'abrutissement, comme être assomée par la douleur, se mettre KO tout seul, pour plus penser à rien et se reposer....
Après je me sens soulagée, j'ai l'impression que je peux tout encaisser, tout aborber, et puis ensuite dans un troisième temps quand je vois les degats...
hummm ça me dégoute, j'ai honte de moi, sur le moment je suis aveuglée par la colère, je fais des incisions, ça me fait du bien, et après, c'est comme quand on dessoule, qu'on est en descente et qu'on se tape un mauvais trip....je men veux d'avoir fait ça, de n'avoir pas su gérer autrement, c'est comme une pulsion irrepressible et le fait que je sais pas y résister, ça montre que je suis encore faible et pas vraiment guérie.
C'est vis à vis de ma fille que ça me gène d"être comme ça.
Je me dis c'est des trip d'ado, je devrais passer à autre chose maintenant..Mais c'est pas évident.
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 

Message par loulou » Ven 22 Juin 2007, 9:36

Perso moi j'ai des sortes de "croutes" dans les cheveux que j'entretiens en les grattant quand je suis stressée...mais je ne sais pas si c'est de l'automutilation.

Ma mère, elle y est passée plusieurs fois : large coupure sur les bras et elle a essayé sur le visage avant qu'on ne l'arrete. Effectivement c'était dans le but de ne plus avoir a penser mais juste sentir le mal et la douleur physique.

Bon courage audrey, il faut que t'arrives a "sublimer" en quelques sortes cette automutilation avec quelque chose qui est moins dangereux pour toi : le sport, la peinture, l'écriture....
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Message par audrey » Lun 25 Juin 2007, 12:45

merci pour votre soutien les filles....
:hug:
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 

Message par Cololo » Lun 25 Juin 2007, 13:16

Pour répondre à ta question : non, je ne m'auto-mutile pas.
Ou en tous cas pas physiquement. :mmm:
J'ai lu tous vos messages et ça me fait mal pour vous... Je comprends vos gestes.
Tout ce que je peux te dire Audrey, c'est que ce n'est pas un trip 'd'ado', avoir mal et être mal ne s'arrête malheureusement pas à l'âge adulte... :console:
Comme le suggère Loulou, tu devrais penser à extérioriser ce mal d'une autre manière. Moi j'écris. Ca marche presque tout le temps.
Courage. :hug:
I'm not anti-social, i'm just not friendly
Image
Me on myspace
Avatar de l’utilisateur
Cololo
Ancien
 
Message(s) : 4037
Inscription : Ven 27 Oct 2006, 15:23
Localisation : Neuilly, Colo type C et D
 

Message par Sophie » Mer 27 Juin 2007, 17:44

En général, l'auto-mutilation est un moyen de transférer la douleur psychologue ou physique devenue insupportable sur un autre endroit réel afin de se soulager (scusez, c'est la psy qui parle).
C'est un moyen de détourner son attention de qqchose qui est insupportable, sur qqchose de + supportable même si très douloureux.
Beaucoup de personnes qui s'auto-mutilent souffrent d'évènement "incnscients", d'évènements traumatisants qu'il ont connu dans leur jeuneesse et qui sont refoulés dans le subconscient, voire l'inconscient.
Chais pas si j'ai été assez claire ...
Mes devises : "Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse"et "J'apprends par mes erreurs"
Avatar de l’utilisateur
Sophie
Ancien
 
Message(s) : 739
Inscription : Ven 25 Août 2006, 16:17
Localisation : Bruxelles (colo type D +++)
 

Message par Sophie » Mer 27 Juin 2007, 17:52

audrey a écrit :merci les filles pour vos messages, je me sens moins cinglée !!!
j'ai un tel sentiment de honte, de gachis, d'echec, quand je fais ça.

pour tes lèvres, je sais pas si c'est de l'automutilation, ça ressemble un peu à ce qu'on fait quand on est nerveux et qu'on se ronge les ongles... le problème c'est que tu peux pas mettre le vernis qui a mauvais gout pour arrêter !!!

Au début quand j'étais petite, quand ça allait vraiment pas, je me tapais la tête contre les murs, mais c'était pas trop discret, alors un jour j'ai chopé un rasoir, dans la salle de bain , je voulais avoir mal pour me calmer, je voulais me punir, j'étais en colère après moi, après plein de trucs que je comprenais pas...
Je sais pas NEKo, si c'est comme toi, comme un besoin de se défouler, de taper la ou ça fait mal, d'exprimmer son ras le bol en tapant;
toi tu mets des coups de poing dans cette saloperie de bide, moi c'est des coupures...
Quand j'ai commencé, j'avais la haine, et les larmes ne suffisaient pas à évacuer mon chagrin.....
Je recherchais une forme d'abrutissement, comme être assomée par la douleur, se mettre KO tout seul, pour plus penser à rien et se reposer....
Après je me sens soulagée, j'ai l'impression que je peux tout encaisser, tout aborber, et puis ensuite dans un troisième temps quand je vois les degats...
hummm ça me dégoute, j'ai honte de moi, sur le moment je suis aveuglée par la colère, je fais des incisions, ça me fait du bien, et après, c'est comme quand on dessoule, qu'on est en descente et qu'on se tape un mauvais trip....je men veux d'avoir fait ça, de n'avoir pas su gérer autrement, c'est comme une pulsion irrepressible et le fait que je sais pas y résister, ça montre que je suis encore faible et pas vraiment guérie.
C'est vis à vis de ma fille que ça me gène d"être comme ça.
Je me dis c'est des trip d'ado, je devrais passer à autre chose maintenant..Mais c'est pas évident.

La colopatie peut être aussi l'expression physique d'un mal-être général dû à un problème quelconque.
Perso, je vais jusqu'à 12 fois au toilettes par jour et quand j'ai fait une thérapie pendant 4 ans, je suis arrivée à la conclusion que j'expulse tout ce qui ne va pas, une colère qui remonte à quand j'avais 8 ans mais nous n'avons jamais trouvé ce que c'était. Le psy avait aussi remarqué que j'utilisais beaucoup de termes en relation avec l'appareil digestif comme, il me fait chier, c'était à vomir, j'en dégueulais, j'en avais mal au ventre, ...
Quant à ma gastro avec qui je fais des examens sur examens sans rien trouver, elle me dit que mes problèmes intestinaux n'ont rien comme connotations psychologiques, mes symptômes ne correspondent pas au tableau psychologique. Mais je sais très bien que chaque cas est différent. Trouvez-vous ça normal qu'aucun aliment me donne + ou - la diarrhée q'un autre. Je ne vois aucune différence que je mange du chou, des crudités ou du riz, que je boive gazeux ou plat... ?
Mes devises : "Ne fais pas aux autres ce que tu n'aimerais pas que l'on te fasse"et "J'apprends par mes erreurs"
Avatar de l’utilisateur
Sophie
Ancien
 
Message(s) : 739
Inscription : Ven 25 Août 2006, 16:17
Localisation : Bruxelles (colo type D +++)
 

Message par loulou » Mer 27 Juin 2007, 18:30

hihi j'adore tes analyses sophie :D :hug:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Message par audrey » Ven 06 Juil 2007, 20:57

ce matin j'avais vraiment envie de le faire, je m'immaginais en train de le faire, j'immaginais ce que j'allais utiliser pour le faire, j'immaginais le sang qui coulait, ça me plaisait, ça me faisait du bien....

Ouais sauf que je l'ai pas fait.

JE NE L'AI PAS FAIT !!!
:bravo: :bravo: :pompom:

j'avais tout ce qu'il fallait dans mon sac pour le faire
mais je l'ai pas fait,
je suis arrivée à passer à autre chose cette fois ci

peut être qu'un jour j'y penserai même plus, ça ne me procurera plus de plaisir d'y penser, ça ne me soulagera plus....même en pensée...

en acte, en intention, en pensée, ça n'existera plus....
j'aurai plus besoin de ça, j'aurai trouvé la porte de sortie ailleurs que dans ça....
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 

Message par loulou » Ven 06 Juil 2007, 22:11

:pouce: :bravo: Bravo audrey !!

Je suis contente pour toi !!
Mais pourquoi tu avais ce qu'il fallait dans ton sac? C'est dangereux de jouer avec le feu...

Et comment tu as fait pour ne pas passer à l'acte? Tu as pensé a quelque chose en particulier pour te défaire de cette idée?

Et tu ne crois pas que tu as eu cette envie est liée au fait que tu sois seule chez toi en ce moment (à ce que j'ai pu comprendre...)

En tous cas, t'es sur la bonne voie :pompom: :hug:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Message par audrey » Ven 06 Juil 2007, 22:47

loulou a écrit ::


Mais pourquoi tu avais ce qu'il fallait dans ton sac? C'est dangereux de jouer avec le feu...


arrive pas encore à me débarasser du matos, ça me rassure de l'avoir sur moi, si je l'avais pas je flipperais trop.. je me sentirais trop en danger...
mais un jour je vais le jeter, je sais pas où mais ça va partir très très loin...
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 

Message par loulou » Ven 06 Juil 2007, 22:51

:pouce: ça me fait penser à un truc ce que tu dis.
En ayant toujours le "matos" avec toi, d'une certaine manière tu testes tes limites....toujours ce problème de limites :mmm:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Message par audrey » Ven 06 Juil 2007, 23:01

ben surtout je me dis si je le jette, ça résout rien, parce que de toutes façons, je m'arrange toujours pour en trouver quand j'en ai besoin, je me débrouille, au moins là j'ai ce qu'il faut s'il y a une urgence...on sait jamais.
et merci pour ton analyse, ça m'aide à prendre du recul par rapport à tout ça...
tu vois, toi aussi, t'arrives à verbaliser des choses que j'ai dans la tête et que je suis incapable de mettre en mots...

c'est pas une question de syntaxe, de vocabulaire, de méthode, c'est juste que quand on est authentique dans son discours, et bien quel que soit le langage qu'on emploie, ça sonne juste, ça percute...
peu importe comment tu le dis, ce que tu dis, ça me parle, car tu es dans un registre authentique vis à vis de toi, et de l'autre...
donc c'est ça qui a du être efficace pour ton entretien de stage, et c'est ça certainement qui sera efficace vis à vis des patients que tu auras à prendre en charge.
BIP BIP !!! Image
Avatar de l’utilisateur
audrey
Ancien
 
Message(s) : 3332
Inscription : Jeu 15 Fév 2007, 21:49
Localisation : R.P (colo type D- laxo + agoraphobe)
 
 
Suivant

Retour vers Thérapies psychologiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité