Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Discussions relatives aux processus psychologiques liés à la maladie.
Comment sortir d'une attaque de panique ? Comment se préparer à une épreuve ? Quelle attitude adopter ?

Modérateur: Modo_Team

Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par lallouette » Mer 15 Avr 2009, 21:43

Bonjour à tous et bienvenue dans mon imaginaire !! :D

J’ai mis 1 semaine à écrire ce texte pour vous expliquer ma vie ces 4 dernières années. Je suis très curieuse de voir vos réactions car je trouve mon expérience pas très normale mais bon. Je vous remercie d’avance pour l’intérêt que vous porterez à mon histoire.

Point de départ : je suis laxophobe depuis mes 18 ans mais en 2003/2004, j’ai touché le fond : larguée par l’homme que j’aimais tendrement, les diarrhées inexpliquées (dans la rue, dans les magasins, n’importe où) et les attaques de panique étaient quotidiennes. Incapable d’aller chez les gens voire de sortir pour une course Etc…

J’étais une épave, j’avais une image de moi extrêmement dégradante, je me dégoutais moi-même et j’épargnais les autres de ma présence. Idées noires voire, je vous l’avoue, suicidaires. :bahh:

J’avais vu x médecins généralistes qui tous n’avaient aucune solution pour moi. « Vous êtes fatiguée. Vous manquez de magnésium. 1 lexomil chaque jour, c’est rien ! » Etc :(

Tout d’abord, un peu de chance (quand même ! :) ), en regardant la télé, j’ai découvert l’association http://mediagora.free.fr/, qui s’adresse aux personnes qui souffrent de phobies et d’anxiété. Sur Paris, l’accueil de cette association est très chaleureux. Ils se rencontrent une fois par semaine. En toute transparence, chacun expose son mal et les solutions qu’il met en œuvre pour aller mieux.

En parlant avec les gens de cette association, j’ai su qu’il fallait que je vois un psychiatre pour une TCC. Pour trouver un psy, j’ai carrément envoyé une lettre à l’hôpital St Anne, l’hôpital des fous à Paris (!!) car je ne voulais pas tomber sur un charlatan. :non:

Mon psy : débonnaire, mais me prenant au sérieux, enfin, et dont la devise est « on ne peut être que soi même + ou – 5% ; si l’on va au-delà de cette fourchette, alors on angoisse et on subit les conséquences physiques de cette angoisse ». :mmm:
Avec mon psy, on a surtout travaillé le « cognitif » et très peu le « comportemental ». Il a commencé à me faire parler de tout et rien, :??: : « et les amis ? » « et la famille ? » « et le travail ? » « et les gars ? ». Au début, j’essayais tjrs de le ramener dans le cœur du sujet, mon ventre, mais, lui tjrs, « et les vacances ? » « et votre animal de compagnie ? » « et votre cousine ? » Etc Et puis, toujours « et depuis la semaine dernière, qu’est –ce qui a changé ? »
En fait, petit à petit, il me faisait lui exposer mon système de valeurs et de « croyances ». Croyances, pas au sens religieux, mais au sens de comment je conçois la vie et je me représente mentalement les réactions des autres, et finalement, on étudiait ensemble les pensées automatiques que j’avais dans telle ou telle situation de la vie courante.

Là, je vous avertis, ça devient n’importe quoi… :P

Un jour, ma TCC a pris une toute autre tournure. En lui parlant d’un conflit que je venais d’avoir avec des collègues, je lui ai expliqué les pensées automatiques que j’avais eues à ce moment là. Et j’ai découvert que j’avais une petite fille de 8 ans qui vivait en moi… :heink:
Avec mon psy, on avait noté toutes les pensées venues à ce moment là « ils ne m’aiment pas », « ch’ui toute seule » etc. Et puis, à la séance d’après (une semaine plus tard alors que le souvenir de la scène de conflit s’était effacé de ma mémoire), on a relu toutes les affirmations qui dataient d’une semaine et toutes ces affirmations m’ont paru complètement puériles et dignes d’une gamine de 8 ans…
Mais comment j’avais pu penser des conneries pareilles ????!!!!! :heink:

J’ai alors commencé à imaginer cette petite fille (Ma_petite_fille) qui était si vivante en moi, c’était très facile, et j’ai commencé à parler avec elle (ça me prenait en attendant que le gobelet se remplisse de café, avant de m’endormir, en attendant dans le métro…). Et là (re je vous avais prévenu), elle m’a dit qu’elle n’était pas tte seule dans ma tête à être délaissée depuis des lustres. Une lionne (Ma_lionne) vivait en moi… ( :ouch: ). Ma_petite_fille m’a dit qu’elle était épuisée et en avait marre de contenir depuis des années Ma_lionne. C’était trop dur pour elle et il était grand temps que je prenne directement en charge Ma_lionne.

Intuitivement, j’ai compris que le premier contact avec Ma_lionne serait houleux. Je ne me suis pas trompée. J’ai attendu le bon soir chez moi tte seule pour oser imaginer Ma_lionne.

Quand j’ai imaginé Ma_lionne pour la 1ère fois, j’en ai pris plein la gueule !!! Ca a été très violent. :fou: Rien qu’à repenser à ce soir là, j’en ai les larmes qui coulent et je tremble. :bahh:

Décharnée, négligée, frustrée, angoissée à l’extrême, Ma_lionne vivait au fond d’une caverne dans le noir. Elle était très énervée et tournait en rond avec un regard de folle. Quand elle m’a vu, sa première réaction a été de me sauter à la gorge pour me tuer. J’ai hurlé (dans mon esprit) « Ne me tue pas ! Je ne savais pas que tu existais, maintenant, je te promets que je vais m’occuper de toi ! »

(Il faut savoir que Ma_lionne est un vrai animal sauvage. ELLE NE PARLE PAS. ELLE NE COMPREND QUE LES EMOTIONS. Je peux lui parler mais elle ne va comprendre que les émotions que je mets dans ma voix et mon comportement. Elle a des besoins fondamentaux à assurer : manger, chasser, jouer, échanger avec ses congénères, faire l’amour, faire pipi, caca, un animal quoi. Ma_lionne n’est pas laxophobe. Si elle a besoin de soulager son intestin, elle le fait sur le champ, devant tout le monde, elle en a RIEN A FOUTRE.)

Ma_lionne m’a épargnée, elle s’est calmée un peu même si elle continuait à haleter de désespoir ; son cœur battait à 100 à l’heure. Elle m’a regardé avec un éclair d’étonnement dans ses yeux de folle car c’était la première fois qu’elle me voyait.

(En fait, j’ai 2 autres filles dans mon esprit : Ma_toute_petite_fille qui a 4 ans environ ; elle est ma joie de vivre :bounce: mais elle panique très facilement aussi et va vite se réfugier dans les grosses pattes de Ma_lionne si elle se sent en danger ; et puis, j’ai aussi Mon_adolescente qui a 15 ans environ et qui est rebelle et très jemenfoutiste. Mais celle qui prévaut le plus des 3 filles est Ma_petite_fille qui a 8 ans, et qui est un peu déprimée ; Ma_toute_petite_fille qui est très rigolote va parfois la voir pour lui redonner le sourire).

Bref, fin 2004, j’avais Ma_lionne « en face de moi » et j’ai compris que tout ne serait pas négociable… Ma_lionne m’a fait comprendre qu’il fallait que je change de vie RADICALEMENT. Mais quelle vie voulait-elle que j’ai ? Comme Ma_lionne ne parle pas, c’est Ma_petite_fille qui m’a répondu : « celle que tu voulais avoir quand tu avais mon âge ».

Je me suis rappelée la vie que je voulais alors : chez moi, à Lyon, près de ma famille, près de la montagne, enfin tout ce qui me tenait à cœur à cet âge là ! Je me suis tournée vers Ma_lionne pour lui demander si cette vie là lui conviendrait mieux et il m’a semblé que pour la première fois de sa vie, Ma_lionne avait devant elle qqn (=MOI) qui la comprenait et allait enfin la faire sortir de l’enfer où elle était (elle avait enfin un adulte dvt elle qui avait contact avec la vie réelle et pouvait changer les choses). Elle s’est allongée sur sa paillasse sale, a changé son regard : son regard est devenu dur, direct, tendu mais posé : elle semblait dire « ok, change ma vie, mais si tu ne réussis pas, je ferai de TA vie (=la mienne) l’enfer que je vis (=celle de la lionne) » En échange, j’ai compris que Ma_lionne allait me soutenir à 200% dans les efforts que j’allais faire pour changer sa vie (et la mienne par la même occasion).

A ce stade, j’avais le choix entre : crever ou bien changer de vie (quitter paris, changer de boulot etc). C’était fou car MOI, à l’époque, je n’avais pas l’intention de changer de vie ! J’ai dû me faire violence pour faire la démarche de quitter Paris ! Mon job parisien me plaisait bcp ! J’aimais bcp l’équipe de collègues avec qui je travaillais ! J’avais des potes sur Paris. Même si je ressentais un vague ennui, je ne me sentais pas du tout aussi désespérée que Ma_lionne. Pour ELLE, j’ai tout lâché pour venir sur Lyon et refaire entièrement ma vie (prof, perso etc) !
D’une certaine manière, j’étais en colère contre Ma_lionne et contre moi-même à cause de ce délire complètement irrationnel et apparemment débile. Je n’ai même pas osé parler trop en détails à mon psy de mon petit délire interne. Mais, en même temps, plus j’avançais dans mes démarches, mieux je me sentais. Les diarrhées ont disparu, même si mon ventre s’agite encore de temps en temps. J’ai annoncé à mon psy que j’arrêtais là car je partais sur Lyon.

De fin 2005 à aujourd’hui, j’ai vécu à 200 à l’heure. Nouveau travail, nouveau lieu de vie, nouvelles amitiés, découverte du sport, lecture avide de Frison Roche, plaisir à nouveau de déconner avec des amis, plein de sorties, du grand air :pompom: etc. Je me suis littéralement épanouie. J’ai éclos. Je rigole bien plus svt que dans mon ancienne vie. J’ai vécu avec des problèmes de ventre bien mineurs par rapport à ceux de quand j’étais sur Paris. Pendant plusieurs mois, je n’avais même plus de lexomil sur moi (mais tjrs de l’immodium à portée de main). Et j’ai oublié l’existence de Ma_lionne et de mes filles. Oublié ou refoulé mon petit délire qui me gênait ? :mmm:

Quand j’ai été moins occupée par toutes les nouveautés de ma nouvelle vie, j’ai fait un bilan et force était de constater que j’ai encore des problèmes de ventre. Du coup, vu quand même l’amélioration significative de mon état, j’espère encore aller mieux et j’ai vu mon médecin généraliste à qui j’ai demandé de voir une gastro-entérologue qui s’est révélée complètement nulle… Et j’ai découvert le site internet il y a 2 semaines ! Et subitement, je me suis rappelée de Ma_lionne !

Je suis allée la consulter mentalement (avec un peu d’appréhension car cela faisait 2/3 ans que je n’avais plus pensé à elle). Quand je l’ai imaginé il y a 2 semaines, elle était allongée dans une caverne ouverte sur la savane africaine (il faisait très beau ce jour là :sol: ). Elle faisait semblant de ne pas me voir alors qu’elle savait bien que j’étais là… Je pense qu’elle était un brin vexée. Elle était en train de se mettre du vernis rouge sur les griffes… (oui, j’ai bcp d’imagination et Ma_lionne est capable de faire ça…). Ca m’a fait penser que depuis qqs jour j’avais une furieuse envie de me mettre du vernis sur les ongles… Elle s’est levée. Son poil brillait et ses muscles bougeaient sous sa peau. Il faut dire que j’ai passé l’hiver à faire du ski : j’ai même grossi des mollets !

Je lui ai demandé « ça va ? » « Finalement, tu avais raison, ma nouvelle vie est bien plus sympa ! » Vu que Ma_lionne ne comprend rien des mots, ca n’a fait aucun effet. Je me suis concentrée pour sentir ce qu’elle ressentait. Elle était heureuse et épanouie, à cet instant là. Il faut dire que Ma_lionne n’anticipe rien, elle ne vit que l’instant présent. Je lui ai dit « tu sais, j’ai encore des attaques de panique de tps en tps, c toi qui me les donnes ? » Zéro réponse, regard vide puis fixé sur un arbuste en mouvement au loin : du menu fretin à grignoter ?

Ok c pas Ma_lionne qui déclenche les attaques de panique mais alors c qui ? J’ai cherché les filles. Ma_toute_ petite_fille, en train de rire aux éclats, une poupée à la main :bounce: (je garde un œil sur elle car elle est capable de paniquer pour des conneries, d’aller déranger Ma_lionne et de prendre la main sur Moi). Ma_petite_fille, qui me fait « coucou » mais tjrs aussi triste Et « Mon_adolescente, t où ? » « Je suis pas là !!! Me dérange pas, je regarde Dr House et de ttes façons, j’en ai rien à foutre ! ». Ok

Finalement, sur 5 entités en moi : Ma_lionne, mes 3 filles et MOI, il n’y a qu’un humain adulte mature : 20%. Mon psy m’avait expliqué qu’il y a en nous : un enfant, un adulte et un parent. Moi, j’ai rajouté 1 animal sauvage et je ne vois pas de parent… :??:
Voilà où j’en suis, j’aimerais gonfler la part des 20% ; cela m’aiderait peut être à muscler la partie de mon cerveau capable de contrer les croyances de mes filles…

Et vous, avez-vous vécu une expérience similaire ? Et si vous êtiez une bête sauvage, laquelle seriez vous ? Et dans quel état émotionnel serait elle ?

Merci de votre lecture ! (j'ai fait le plus court possible) :jap:
Avatar de l’utilisateur
lallouette
Habitué
 
Message(s) : 45
Inscription : Mer 08 Avr 2009, 19:49
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par Jeff » Mer 15 Avr 2009, 23:23

Hé bé...

Comment tu as fait la première fois pour entrer en contact avec tout ce petit monde qui peuple ton esprit ? C'est sous la suggestion du psy ? Ton histoire me fait un peu penser à certaines séances d'hypnothérapie qu'on m'a racontées.

Personnellement je n'ai jamais rien vécu de la sorte.
Image
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Ancien
 
Message(s) : 6449
Inscription : Mer 17 Jan 2007, 13:04
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par lallouette » Jeu 16 Avr 2009, 9:03

Tu penses que je me suis mise sous hypnose toute seule ?!

En fait, je connaissais la théorie de "l'enfant/adulte/parent".

Après le conflit avec mes collègues, j'ai analysé et noté sur un papier les pensées automatiques que j'avais eu. Je ne me rappelle plus vraiment et c relativement personnel mais j'avais eu des pensées du style "ch'ui tte seule", "si je me mets maintenant à faire du bruit avec mon ventre, ils vont entendre et je vais perdre mon travail" "je vais être rejetée et je ne saurai plus où aller" de ce niveau ... Et d'autres pensées plus personnelles.

Une semaine après le conflit, j'ai relu mes notes (le psy n'était qu'observateur) et, à froid, j'ai été frappée du niveau d'infantilisme de mes pensées de la semaine précédente (par ex : pour perdre mon boulot, un adulte sait bien qu'il faut autre chose que de temps en temps faire un peu de bruit avec son ventre !). Ca m'a énervée de voir que je pouvais avoir des pensées aussi débiles. C'était trop bizarre. Là, le psy a sans doute juste dû me rappeler qu'en nous, on a 1 enfant, 1 adulte et 1 parent, sans plus.

Quand je suis sortie de chez le psy, j'ai commencé à me dire "c dingue, c comme si il y avait vraiment une petite fille en moi, qui utilise mon cerveau et me fais penser certaines choses, sans que je me rende compte de l'infantilisme de ces pensées" "si ca se trouve, cette petite fille m'utilise depuis tjrs" Et j'ai commencé à imaginer cette petite fille, en toute bienveillance (j'étais dans le métro à ce moment là) et je l'ai rencontré dans mon imaginaire. Je lui ai parlé, elle m'a répondu Et tout s'est enchaîné comme je l'explique. Et peut être, que petit à petit, je me suis mise tte seule sous hypnose ? Pourtant, je n'ai pas loupé ma station ! :)

Je suis bien consciente que c'est moi qui fait parler la petite fille... En même temps, les réponses ont été tellement étonnantes que j'ai vraiment eu l'impression qu'elle a son identité propre en moi.

Elle ne me vient pas comme ça à l'esprit, il faut que je me concentre pour aller la voir.

Et oui :lol:
Avatar de l’utilisateur
lallouette
Habitué
 
Message(s) : 45
Inscription : Mer 08 Avr 2009, 19:49
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par Jeff » Jeu 16 Avr 2009, 11:41

lallouette a écrit :j'ai commencé à imaginer cette petite fille, en toute bienveillance (j'étais dans le métro à ce moment là) et je l'ai rencontré dans mon imaginaire. Je lui ai parlé, elle m'a répondu Et tout s'est enchaîné comme je l'explique.


Et ça ne t'a pas fait peur d'avoir ces êtres qui habitent en toi et qui te parlent ? Dans ton discours, je n'arrive pas à distinguer entre les éléments "symboliques" (ta lionne me fait un peu penser au ça freudien) et la réalité. Est-ce que toi tu réussis à faire le distinguo ? Je ne comprends pas bien ce que tu appelles ton imaginaire : c'est une forme de rêve éveillé ?
Image
Avatar de l’utilisateur
Jeff
Ancien
 
Message(s) : 6449
Inscription : Mer 17 Jan 2007, 13:04
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par sinead » Jeu 16 Avr 2009, 13:07

J'adore ton histoire!!

Ce genre d'expérience ne m'est jamais arrivée, je pense que je manque un peu d'imagination, que je ne m'écoute pas assez non plus. Ton histoire m'a fait penser qu'en finalement je n'ai jamais cherché à me comprendre, ça me paraît trop long, trop compliqué, et je n'ai pas les clés pour commencer, pas le début d'une piste.

Comment tu as fait :euhh: ? Tu m'intrigues vraiment (dans le bon sens du terme :pouce: ), tu peux m'en dire un peu plus?
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par lallouette » Jeu 16 Avr 2009, 20:09

A Jeff :

Ben si, sur le moment, j’ai flippé grave ! C pour ça que j’en ai parlé à demi mots à mon psy. En fait, quand je « rencontre » ces entités, c comme si je me faisais un film dans ma tête. Par exemple, un gars me plaît bcp, je vais me faire un « film dans ma tête » : imaginer que je le rencontre, aller au resto…. pour finir par me marier avec lui (je plaisante !)… Je vais me faire ce film dans un moment de désœuvrement (dans le transport en commun, entre 2 pages d’un roman qui ne me plaît qu’à moitié etc).

Je fais (pour l’instant, gloups) parfaitement la différence entre moi et ces entités imaginaires, qui n’existent pas dans la réalité !

En rationnalisant à mort, je pense qu’en fait, par le truchement de ces symboles, je me connecte à mes vrais désirs et émotions.

Ce qui est dingue dans cette histoire, c qu’avant d’imaginer ces êtres, j’étais malheureuse en vivant à Paris ! Et que je ne le savais pas !!!! :heink: J’avais l’impression que ma vie était sympa (en dehors de mes horribles bruits de ventre, diarrhées, attaques de panique qui, je croyais, étaient l’unique raison de mon désespoir) alors qu’en fait, je m’ennuyais à mourir ! Comme quoi, j’étais vraiment coupée de ce que je ressens vraiment et de ce que JE SUIS vraiment.

J’ai remis la citation de mon psy au début de mon récit : « on ne peut être que soi même + ou – 5% sinon on génère de l’angoisse » (cette phrase en début de TCC m’avait paru super bizarre : peut être que mon psy avait décelé ça en moi dès le début…).

Très bizarrement, pour être moi même, connaître mes vraies émotions et besoins, et donc ne plus générer de l’angoisse, je dois imaginer ces êtres symboliques et ressentir ce qu’ils ressentent… Alors que les « gens normaux » ressentent directement ce qu’ils ressentent…

A Sinead :

Merci pour ton intérêt ! Moi, qui étais rassurée ce matin, en me disant « super ! tout est normal ! en fait, j’étais sous hypnose ».

En fait, j’ai d’abord imaginé Ma_petite_fille car j’ai découvert que j’avais des raisonnements enfantins (comme je le décris dans mon message précédent). Et après tout s’est enchaîné naturellement dans le cadre de mes rêveries éveillées.

Je ne sais pas si tu as des attaques de panique de temps en temps mais la prochaine fois que tu en as une (je ne te le souhaite pas… :( ), note tout ce que tu as pensé à ce moment là. Laisse couler du temps et relis tes notes alors que tu as toute ta tête, dans un moment serein : vois l’effet que ça te fait…

Merci pour votre attention ! Ca me fait vraiment plaisir ! :sol:
Avatar de l’utilisateur
lallouette
Habitué
 
Message(s) : 45
Inscription : Mer 08 Avr 2009, 19:49
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par sinead » Ven 17 Avr 2009, 14:04

lallouette a écrit :Je ne sais pas si tu as des attaques de panique de temps en temps mais la prochaine fois que tu en as une (je ne te le souhaite pas… :( ), note tout ce que tu as pensé à ce moment là. Laisse couler du temps et relis tes notes alors que tu as toute ta tête, dans un moment serein : vois l’effet que ça te fait…


Je repensais à ton récit tout à l'heure et à la manière de procéder et je me suis rendue compte effectivement que ce serait bien que j'analyse un peu plus ce que je ressens, pas seulement me répéter "au secours, j'angoisse :cry: " mais me demander "pourquoi j'ai peur?". Et pas uniquement lors de crises d'angoisse mais sûrement à chaque fois qu'une de mes pensées ou de mes réactions m'étonne.

C'était pas tout à fait exact quand je disais que je manquais d'imagination, je me fais souvent aussi des films, toujours des trucs super agréables :love: , je suis même ultra douée pour ça :lol: (enfin moins maintenant qu'à une époque). Bon là le sujet sera bien moins sympa et demandera sûrement bien plus de concentration mais je suis sûre que ça en vaut la peine :pouce: !
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par lallouette » Ven 17 Avr 2009, 20:12

En fait, durant ma TCC, je tenais un cahier (que j'ai tjrs) où je notais toutes les idées intéressantes suite à mes séances mais également toutes les pensées automatiques que j'avais eu dans telle ou telle "crise" (avt la venue de la diarrhée, des bruits de ventre etc...).

Finalement les pensées "automatiques", celles que l'on ne contrôle pas, sont parfois le fruit de raisonnements, de schémas de pensée qu'on a conçu quand on était enfant et que l'on garde encore à l'âge adulte...

:)
Avatar de l’utilisateur
lallouette
Habitué
 
Message(s) : 45
Inscription : Mer 08 Avr 2009, 19:49
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par moufette » Sam 18 Avr 2009, 0:52

Bonjour, merci beaucoup pour ton long message. Tu as du prendre beaucoup de temps pour l ecrire.
Perso, je ne suis jamais allee chez une psy...
tout d abord parce que j y suis allee une fois pour un autre probleme, et il s est avere que j etais devenue la psy de ma psy. Elle me racontait ses problemes familiaux et autre....j ai hallucine...et puis au Japon, les psy sont pas vraiment bien vu a ce que j ai pu entendre...

Je ne peux pas dire que je n ai jamais pense a ces differentes personnes en moi...depuis que je suis jeune, je pense que j ai plusieurs personnalites...(mais pas le truc dangereux hein), mais il y a toujours la personne forte, la personne faible, la personne chiante, la personne contente, la personne frustree... et puis tout ca se chamaille de temps en temps...
Ce que je peux dire aussi c est que quand je parle en japonais, je suis plus sympa et plus gentille que quand je parle en francais.... :mmm:
Perso, la personne frustree c est la pire...(la petite fille sans doute?)...la j ai decide de reprendre le karate...j en ai fait quand j etais au college et a cause du boulot monstre que j avais au lycee j ai du arreter et depuis plus de 15 ans je ressens cette frustration d avoir arrete...donc je suis au Japon...c est decide, je vais m y remettre et puis si je n aime plus, plus de regret....!!! :pompom:

Perso, je ne comprends plus ma maladie dernierement, il n y a meme plus de rapport avec la psychologie...dernierement ca releve surtout du cote mecanique...donc je vais aller voir un osteo pour voir si y a pas quelque chose a remettre en place.
Avatar de l’utilisateur
moufette
Membre de bronze
 
Message(s) : 427
Inscription : Sam 18 Nov 2006, 2:15
Localisation : tokyo
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par nanouofalbion » Sam 18 Avr 2009, 9:14

waouuu je trouve ça fascinant!! :bahh:

ça fait réfléchir...ça se bouscule dans ma tete là! :mmm:

quel travail tu as fais sur toi, chapeau :jap:
Avatar de l’utilisateur
nanouofalbion
Habitué
 
Message(s) : 33
Inscription : Mar 18 Mars 2008, 14:32
Localisation : France,oise
 

Re: Quelle est la représentation mentale de votre personnalité ?

Message par lallouette » Sam 18 Avr 2009, 16:52

Merci Nanouofalbion ! :)

A Moufette ! Alors tu es un petit peu comme moi ?!!! Bon, je vais me dire que je ne suis pas tte seule à avoir plusieurs "entités" en moi, ouf, c rassurant ! :D

Concernant le choix du psy, j'avais peur de tomber sur un charlatan. C pour ça que je me suis adressée à une institution et qu'elle m'oriente vers un pro. Mon psy, pour le coup, ne formulait aucun jugement, tout juste de l'amusement de tps en tps... Il devait être proche des 50 ans (il devait en avoir vu d'autres que moi !!!). En fait, il avait une attitude détendue et bienveillante et quand je lui disais un truc ENORME (selon moi), ben, au mieux, j'avais droit à un petit sourire. Finalement, c cette attitude bienveillante que j'ai adoptée quand j'ai commencé à imaginer que je parlais avec Ma_petite_fille. Et j'étais prête à entendre tout ce qu' "elle" voulait me dire ! Peut être que la détente m'a fait venir plus facilement mes pensées les plus intimes.

Tu dis que tu as une "personne frustrée" particulièrement revendicative. Je pense qu'elle correspond plutôt à "ma bête sauvage" car c elle qui vivait dans un état de frustration et d'ennui extrême. Et si tu te prenais un petit peu de temps, tte seule, pour parler plus en détails avec cette personne frustrée ? Qu'est-ce qu'elle te dirait ? (en supposant également que tu ne la juges pas et que tu sois d'abord dans l'écoute avt de passer à l'action ! Histoire de ne pas te freiner dans l'écoute de tout ce qu'elle a à te dire !)

Bon, je te préviens, je suis pas psy. C'est juste de la curiosité égoîste ! Mon domaine de prédilection, c l'assurance-vie ! Tu vois, ça n'a rien à voir ! :lol:

Par contre, effectivement, je devrais continuer le côté psy et me demander pourquoi l'entité "Ma_petite_fille" a cette tristesse en elle. Qu'est-ce que j'ai vécu à 8 ans ? Rien d'extraordinaire en fait. Voilà, à 8 ans, je suis sortie de mon euphorie de toute petite fille et j'ai réalisé que la vie, bôf, c pas si cool !... Ouh la, je commence étaler à mon monologue intérieur...

Je pense aussi que mon problème est aussi un problème physique. Je dois avoir le bidou fragile (je dois revoir un gastro entérologue). Je pense aussi que j'ai un problème dans le système sympathique/para sympathique (comme ma mère qui prend des bêta bloquants). C marrant que personne ici ne parle de bêta bloquant. Car, quand on angoisse, les bêta bloquants coupent toutes les réactions physiques (pas de main moite, pas de coeur qui s'accélère, pas de diarrhée ?) J'en avais parlé à mon psy, qui, un peu facilement (ça n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde et j'ai fait le lien avec la maladie de ma mère) m'a expliqué que qqs tps auparavant, il avait à tenir un discours dvt un auditoire très impressionnant de nombreux collègues. Et bien, le coquin, il avait pris juste avant un bêta bloquant !!!! Il avait fait son discours, sans être assommé par un anxiolityque et sans subir les conséquences physiques du trac et de l'angoisse de la prise de parole en public !

Mais qu'est-ce que je cause !!! :)

Ah oui, en fouillant dernièrement dans mes affaires du tps de la thérapie, j'ai retrouvé les écrits d'une psy québéckoise, Michelle Larivey.
J'avais trouvé cet article très intéressant sur l'anxiété et l'angoisse :
http://www.redpsy.com/infopsy/anxiete.html
Bon, elle parle de "noeud dans l'estomac", "difficulté à respirer", "sueurs", "vision brouillée", "ouie perturbée" mais je pense qu'on pourrait aussi rajouter "diarrhée".

Merci pour ton attention !!!

Sayo Nara ! :D
Avatar de l’utilisateur
lallouette
Habitué
 
Message(s) : 45
Inscription : Mer 08 Avr 2009, 19:49
 
 

Retour vers Thérapies psychologiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité