TCC pour les laxophobes

Discussions relatives aux processus psychologiques liés à la maladie.
Comment sortir d'une attaque de panique ? Comment se préparer à une épreuve ? Quelle attitude adopter ?

Modérateur: Modo_Team

Re: TCC pour les laxophobes

Message par zaelle333 » Jeu 11 Déc 2008, 19:29

Je viens faire remonter ce topic car après avoir lu pas mal de vos postes sur la TCC je me suis rendue compte que "MA" TCC était complètement différente de celles dont on parle ici.
Alors d'abord ma phobie était la peur de me faire dessus (en public ou pas peu importe), de ne pas pouvoir me retenir, d'en avoir plein mon pantalon, la peur des sensations dans le ventre et de la tête qui tourne + les jambes qui flageolent. En fait c'était de ne pas avoir le contrôle de mon corps je crois. Et à la longue la peur de ce qui se passe avec mon corps, est-ce grave?est-ce que ça va tenir ou se vider à nouveau? est-ce que j'ai une maladie que personne ne connait?
Ma TCC a commencé par la lecture du livre que j'ai cité plus haut, rien que de mettre un nom sur ce qui m'arrivait m'avait soulagé un peu niveau stress : c'est bel et bien connu, je ne suis pas seule.
Deuxièmement, je devais évaluer mon stress à chaque exposition.
Par exemple je n'arrivais plus à prendre le tram pour aller à la fac. Ben je devais me rendre à l'arrêt de tram, évaluer mon état de stress, attendre le tram, ré évaluer le stress, si le stress était suffisamment gérable, monter dans le tram, sinon rester sur le quai jusqu'à sentir que je pouvais monter dans le tram ou rentrer si vraiment j'étais trop mal. Ensuite quand j'arrivais à monter dans le tram, ré évaluer le stress à chaque station et décider de sortir ou de rester dans le tram et aller plus loin. Jusqu'à arriver à la fac (40 minutes de trajet).
Une fois que j'arrivais à faire le trajet, évaluer le stress une fois à la fac et décider d'aller en cours ou rentrer.
Et ainsi de suite. Pas à pas.
En fait il fallait que je me fasse des étapes avec la possibilité de faire demi tour à chaque étape. L'important c'est de continuer l'exposition parce qu'on le veut bien et qu'on s'en sent capable et non pas parce qu'on y est obligé ou pour fuir.
Évidemment il faut avoir le temps pour faire ces exercices (ça prends du temps, parfois il faut refaire la même exposition des dizaines de fois pour réussir à passer à l'étape suivante) et il faut avoir énormément de motivation pour se dire "attend encore un peu ça va aller, tiens bon, ne renonce pas" et l'envie de s'en sortir coute que coute car il faut vraiment se motiver pour se dire "aller je sors de chez moi, ça va être un sale moment, je vais souffrir mais c'est pour mon bien".

Au début de la TCC j'avais du lister les choses qui me faisaient le plus angoisser dans l'ordre croissant. Petit à petit je devais affronter, d'abord la situation que je redoutais le moins puis de plus en plus dur. En fait il fallait prendre les situations une par une, s'y consacrer pleinement et ne pas en changer tant qu'elle n'était pas faisable totalement.
Je me souviens le premier exercice que j'ai du faire était de sortir de la maison et faire le tour du lotissement. A cette époque j'étais angoissée rien qu'à l'idée de dormir dans le lit en hauteur car il fallait descendre à l'échelle et j'étais persuadée que je n'aurais pas le temps d'arriver aux toilettes (ils n'étaient pas loin j'habitais avec mon cheri dans 23m²), j'avais peur de prendre des douches dans les salles de bains qui n'avaient pas de toilettes car peur de faire dans la douche, pas avoir le temps de me sécher et m'habiller pour sortir et aller aux toilettes. Enfin bref j'ai fini complètement à bout, j'étais en crise d'angoisse perpétuelle, je me réveillais la nuit en crise, un vrai cauchemar. Je n'étais bien que le pantalon baissé assise sur mes toilettes.
Eh bien à force de persévérer j'ai pu récupérer une autonomie bien agréable. Au bout de 3 ans d'efforts et un peu de paroxétine il est vrai, j'ai pu faire des choses comme partir bosser à 200 km de chez moi pendant 5 jours avec une équipe que je connaissais à peine, aller en Espagne dans un désert pendant 4 jours ... quand je repense à ma période d'angoisses extrêmes je me dis que le chemin a été long et difficile mais il en valait la peine.

Je n'ai plus de honte à aller aux toilettes n'importe où,( j'ai déjà expérimenté pas mal de lieux), je reste assez angoissée quand il n'y a pas de toilettes ou pas moyen d'y aller, mais j'ai repris une vie sociale.
Je ne pense désormais plus être atteinte de trouble panique car je sais gérer les crises par le contrôle respiratoire. Je pense que la solution est là (en tout cas pour moi) : c'est un moyen pour faire descendre rapidement la montée d'angoisse et éviter de transformer un simple gargouillis en diarrhée aiguë. C'est comme si on avait le remède en nous, toujours avec nous puisqu'il s'agit de nos poumons et qu'il suffit de les faire fonctionner au ralenti pour que la panique s'estompe.
Je ne suis pas guérie parce que je n'ai plus de montées d'angoisses mais parce qu'elles ne me font plus peur : quand je commence à avoir chaud, le ventre qui tourne etc et je sais évaluer si je dois trouver des toilettes ou si je fais le contrôle respiratoire. Avec le temps les montées d'angoisses, si elles ne se transforment plus en panique, deviennent de moins en moins spectaculaires et de plus en plus je peux me dire "oh tiens ça monte bah ça va passer d'ici peu de temps".
Le seul souci c'est la fatigue qui empêche de voir clair dans le jeu des angoisses.

Tout ça pour dire qu'on peut vaincre la panique cependant la guérison n'est pas la disparition des paniques mais l'absence de peur face à celles ci et la possibilité de vivre avec sans qu'elles entachent notre vie quotidienne.

Cependant la présence d'un psy pour expliquer et coordonner tout ça, redonner l'envie de se battre est selon moi une aide précieuse voire indispensable. Une aide médicamenteuse peut être nécessaire pour avancer il faut savoir l'accepter.
Mon psy ne voulait pas que mes paniques disparaissent complètement avec les AD pour que je continue à lutter contre ces montées d'angoisses. Logique puisqu'à l'arrêt du traitement si on a pas eu de problème depuis 2 ans et qu'on se retrouve face à une forte crise c'est la rechute assurée. Il faut savoir faire face par soi-même et pas grâce à un médoc ou a des technique de réassurance (immodium dans la poche, trajets calculés, rechanges dans le sac..).

Bon voila en quoi a consisté ma TCC et pour moi elle a été assez efficace, totalement remboursée et tout à fait logique je trouve dans la façon de procéder. Cependant plus difficiles pour ceux qui comme moi souffrent de colopathie en plus
de phobie car les maux de ventres sont parfois réellement physiques, il faut réussir à différencier quand c'est la tête qui joue des tours ou bien le bidon.

Voila voila :bye:
Avatar de l’utilisateur
zaelle333
Habitué
 
Message(s) : 85
Inscription : Mer 22 Oct 2008, 10:53
Localisation : Bordeaux
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par loulou » Jeu 11 Déc 2008, 20:19

merci zaelle pour ton témoignage :jap:
"Le but du jeu dans la vie, c’est de rester vivant !" Melvin 6 ans
Avatar de l’utilisateur
loulou
Ancien
 
Message(s) : 12571
Inscription : Sam 02 Déc 2006, 20:05
Localisation : Lyon (laxo-agoraphobe)
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par KAT » Ven 12 Déc 2008, 5:39

Merci ZAëlle .
Kat, la Warrior du PBA

le fée Clochette c'est moi !
ding ding ding.....
Avatar de l’utilisateur
KAT
Ancien
 
Message(s) : 6301
Inscription : Ven 18 Août 2006, 20:30
Localisation : 95 (colo type D et laxo modérée)
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par sinead » Ven 12 Déc 2008, 22:54

Merci zaelle, ça donne de l'espoir de voir qu'on peut reprendre le contrôle de son corps. Quand je sens la panique monter, je fuis, heureusement j'ai pour l'instant toujours trouvé une échappatoire. Mais ce n'est pas une solution, on est bien d'accord que la fuite ne fait qu'entretenir la phobie.
Sacré programme qui m'attend quand j'aurai trouvé la motivation de refaire une tcc, après toutes ces années d'évitements!
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par ptipimouss » Sam 05 Déc 2009, 19:47

Alors, je me lance à mon tour.
Je trouve la méthode pantalon blanc un peu... radicale. Et franchement, sur moi, je ne crois pas que ce soit efficace!
Pour m'aider, ma psy m'avait fait lire "Petit guide de thérapie comportementale et cognitive" (du Dr Granier, si ça intéresse certains)
En fait, ce livre m'a d'abord permis de comprendre ce qui enclenchait la crise d'angoisse et la phobie.
Une fois que j'ai pigé ça, on a bossé sur l'inversement de la montée de stress (techniques de respiration, anti-phobiques...)
Pour le bus, je devais me fixer un objectif (réalisable) et essayer de le remplir. Ca a été d'abord attendre le bus. Puis repartir. Puis attendre le bus, monter dedans faire 1 arrêt et descendre, etc... et faire, comme zaelle, le tour du pâté de maison.
Avatar de l’utilisateur
ptipimouss
Nouveau membre
 
Message(s) : 16
Inscription : Ven 04 Déc 2009, 15:54
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par sinead » Dim 06 Déc 2009, 15:21

C'est sûr que c'est radical! C'est l'exercice ultime, tu es prête à le faire à la fin de la thérapie. Et on peut dire que si tu le fais, sans stresser, en te fichant bien de ce que pensent les gens, alors tu es guérie!
Pour ma part, j'ai arrêté la thérapie bien avant qu'on en arrive à cet extrême :nul: ...
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par sogood » Ven 11 Déc 2009, 18:50

Hello,

merci pour le feedback, c'est toujours important de comprendre les techniques existantes. Perso j'ai souvent pensé à la TCC (vu à la télé!) mais jamais franchi le cap parce que j'imagine mal qu'elles situations stressantes je pourrais ou devrais affronter... Sans parler de l'effet "placebo", qui risquerait d'annuler tout stress en situation. Si je sais que je suis suivi par un bon psy compétent qui me comprend et qui m'aide, je suis prêt à parier que je ne ressentirai rien en situation.

De plus, je me pose des questions sur la longévité du traitement. Je me suis toujours botté les fesses pour continuer à sortir et à vivre normalement. Du coup, j'ai vite compris que plus j'étais actif, plus j'affrontais mes peurs, moins j'étais angoissé et moins j'avais de crises. Le problème, c'est que l'inverse marche également: il me suffirait de rester un week-end sous la couette pour retrouver l'angoisse le lundi matin.

En bref, je désespère de trouver une solution définitive; je n'ai pas l'intention de vivre à rythme de fou simplement pour éviter de "gamberger" et pour ne plus avoir de crises. Je pense qu'au final, ma santé y perdrait ;)

Quoiqu'il en soit, bravo pour votre motivation :bravo:
Avatar de l’utilisateur
sogood
Habitué
 
Message(s) : 30
Inscription : Mer 25 Nov 2009, 16:52
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par sinead » Ven 11 Déc 2009, 19:02

sogood a écrit :Sans parler de l'effet "placebo", qui risquerait d'annuler tout stress en situation. Si je sais que je suis suivi par un bon psy compétent qui me comprend et qui m'aide, je suis prêt à parier que je ne ressentirai rien en situation.


C'est un peu ce qui me faisait "peur" au début de la thérapie. D'un côté j'avais un peu les boules de le faire quand même mais de l'autre je me souviens avoir dit à ma psy que si je sais que c'est "pour rire", je risque de ne pas être angoissée du tout.
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par beurkinette » Dim 13 Déc 2009, 23:14

J'avoue que je suis bien tentée par la TCC. Avec mon psy je fais que blablater, maintenant il me demande de noter mes rêves, genre on parle de mon enfance..je suis pas sûre que savoir d'où vient le problème me fera le résoudre.

Mais en même temps je continue à sortir, à prendre les transports...etc...même si ça m'angoisse souvent.
Et je me dis que c'est pas parce que j'ai toujours réussi à m'en sortir jusqu'à maintenant que ça va durer. ça me met pas en confiance de voir que je "surmonte" les épreuves...bref je sais pas trop ce que la TCC pourrait me faire...
L'humour, c'est la politesse du désespoir - Boris Vian
Avatar de l’utilisateur
beurkinette
Membre d'argent
 
Message(s) : 503
Inscription : Jeu 10 Sep 2009, 18:46
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par emeuh80 » Lun 29 Mars 2010, 19:19

bonjour je suis nouvelle sur ce forum, allez voir ma fiche si cela vous interesse.
Je suis moi même laxophobe et colopathe, je suis depuis 6 mois une TCC et j'aurai voulu savoir si quelqu'un l'avait egalement suivit?

Pour ma part, depuis que j'y vais, ma vie s'est un peu améliorée, je recommence à sortir sans être trop stréssée. Je reprends le train aux horraires pleines, sorts en voiture avec d'autre, va au cinéma, accepte l'imprévu sans trop être stréssé, manger au resto!!

La thérapie consiste à relever les évitements dû à la maladie (plus de sortie, aller 10 fois au toilettes avant de sortir, prendre médoc, ...) petit à petit le but et de combattre les situations que l'on évite. AInsi des exercices sont proposés et si ils sont réussis, la prochaine fois, on sera moins stréssé jusqu'a ce que l'exposition ne nous fasse ni chaud ni froid (comme les gens normaux). Cependant il y a des expositions reussies, d'autre non, le moral mone et baisse en fonction. il y a des hauts et des bas.

pour ma part le plus simple consiste a partir dans une situations (soirée..) avec le mal de ventre sans aller aux toilettes avant. Trés dur! j'ai reussi quelque fois, mais tout n'est pas acquis.

par contre en ce moment je suis dans un moment bas, le stress des dernier temps m'a provoqué une constipation rebelle! je suis mal dans ma peau de nouveau et tout redevient difficile car tout se traduit en diarrhée quand "le bol est plein"!

enfin bref, j'aurai encore beaucoup de chose à dire sur moi même mais je vais m'arreter pour ce soir.

J'ai remarqué en tout cas que je n'ai pas du tout confiance en moi, et que je suis trop stréssé par le regard des autres, l'image que je renvois. Je pense que beaucoup d'entre vous sont comme moi. mais je garde espoir enfin j'essaye même si la vie est difficile parfois. Surtout que je recommence ma vie sentimentale.

Stress quand tu nous tiens!
A quand la vie comme Monsieur tout le monde ?
Avatar de l’utilisateur
emeuh80
Nouveau membre
 
Message(s) : 10
Inscription : Lun 29 Mars 2010, 17:01
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par VanHalen » Jeu 01 Avr 2010, 14:40

Franchement... je suis dubitatif sur ce genre d'exercice (se forcer à sortir sans aller aux toilettes).
Ça va marcher une fois, je serais content et puis ?
Y des jours où je vais plutôt bien, et je me dis que le lendemain ça pourrait revenir sans crier gare.
Je me sentirais encore plus mal je crois à faire ce genre de truc, et j'ai pas envie de me faire mal pour me faire sentir mieux, sans obligation de résultat, bordel je souffre assez comme ça !
Par contre travailler sur le regard des autres, affronter sa timidité pour demander les chiottes les plus proches, ne pas hésiter à y retourner ça oui... pourquoi pas.
Bref je suis toujours pas réconcilié avec les psy moi :nonono: (ne le prends pas mal emeuh :whistle: ).
Right Here, Right Now !
Avatar de l’utilisateur
VanHalen
Co-administrateur
 
Message(s) : 1941
Inscription : Sam 24 Mai 2008, 12:54
Localisation : Laxo - Léger Agoraphobe
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par beurkinette » Jeu 01 Avr 2010, 15:12

Ce que je me dis beaucoup c'est "j'ai réussi cette fois, mais qui me dit que je vais réussir la prochaine fois?"

J'ai commencé aussi une TCC, depuis beaucoup moins longtemps que toi. Ma TCC est beaucoup plus axée sur de la relaxation,, des techniques pour me détentre, me laisser aller. J'ai encore beaucoup de mal...
elle me fait pas faire ce genre d'exercice, vu que je continuais à prendre le métro...etc...mais avec beaucoup d'angoisse.
L'humour, c'est la politesse du désespoir - Boris Vian
Avatar de l’utilisateur
beurkinette
Membre d'argent
 
Message(s) : 503
Inscription : Jeu 10 Sep 2009, 18:46
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par sinead » Ven 02 Avr 2010, 17:39

J'ai fait une TCC pendant 1 an qui a amélioré pas mal de choses, mais n'a pas réglé le problème pour moi. Après, comme je l'ai mentionné dans ta fiche perso, tu connais l'élément déclencheur de ta phobie, ce qui n'est pas mon cas (du moins j'en ai une vague idée sans être complètement sûre), ce qui facilite grandement les choses.
En tout cas, tant que la thérapie fonctionne pour toi, il n'y a aucune raison que tu te prives de ce bénéfice.
Et pour ce qui est du regard des autres, c'est clair qu'on a tous plus ou moins un problème à ce niveau-là sur le forum ;) ...
Avatar de l’utilisateur
sinead
Membre en retrait
 
Message(s) : 2646
Inscription : Mer 13 Août 2008, 20:08
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par emeuh80 » Jeu 22 Avr 2010, 18:51

Merci pour vos réponses. Je vous avoue que
moi aussi je me pose des questions concernant
l'avancee Grace au tcc.. Pour moi c'est la maladie qu'il faut combattre c'est
le seul moyen d' irradiquer la phobie (qui en decoule)
je vais essayer d'en parler demain a ma psy... Mais en ce moment les journées sont difficiles j'ai l'impression de regresser...
A quand la vie comme Monsieur tout le monde ?
Avatar de l’utilisateur
emeuh80
Nouveau membre
 
Message(s) : 10
Inscription : Lun 29 Mars 2010, 17:01
 

Re: TCC pour les laxophobes

Message par Julie » Mer 12 Mai 2010, 19:54

J'ai fait une TCC pendant deux ans avec un psychiatre de Bordeaux. Il me traitait pour une phobie sociale, parce qu'il pensait que c'était la base de la colo/laxo. J'ai beaucoup progressé, grâce à des expositions au regard des gens.
J'ai même intégré un groupe de phobiques sociaux pendant un an, ce qui m'a permis d'apprendre à parler de moi en public.

En parlant, j'ai appris à comprendre comment je fonctionnais, ce qui était susceptible de déclencher des crises, etc. Pourtant, ça n'a eu aucun effet bénéfique sur moi. Sachant ce qui déclencherait mes crises, je me suis mise à anticiper encore plus : l'effet négatif de la pose d'un diagnostic. Ce qui a donc mené à encore plus d'évitements.

Pour ma part, je ne suis pas sûre de l'effet bénéfique d'une TCC, du moins en ce qui me concerne. J'envisage de me tourner vers un psychologue, pour justement peut-être arriver à mettre des mots sur ce que je vis, sur les causes de ce qui m'arrive. J'aimerais également trouver quelqu'un qui m'apprendrait à contrôler ce qui se passe dans mon bidou, des méthodes de respiration par exemple.
Je n'arrive également pas à trouver un médecin digne de ce nom, qui pourrait véritablement me conseiller. La dernière doctoresse vue s'est ouvertement foutue de moi, en me disant que je somatisais, et qu'il fallait arrêter de stresser pour rien -_-'

Donc je fais mes petites recherches, jvous tiendrais au courant !
=)
Avatar de l’utilisateur
Julie
Habitué
 
Message(s) : 51
Inscription : Jeu 21 Juin 2007, 18:05
 
 
PrécédentSuivant

Retour vers Thérapies psychologiques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité

cron